Monde

"Partygate" au Royaume-Uni : accusé de mentir, Boris Johnson s’en défend

Boris Johnson visite le Finchley Memorial Hospital dans le nord de Londres le 18 janvier 2022

Qui ment ? Le Premier ministre britannique Boris Johnson a "catégoriquement" réfuté mardi avoir été prévenu qu’une fête contraire aux règles anti-Covid serait organisée à Downing Street en mai 2020, comme l’en accuse son ancien conseiller Dominic Cummings.

C’est un nouvel épisode explosif de la saga du "partygate".

Boris Johnson avait présenté la semaine dernière des excuses au Parlement après des révélations dans la presse sur sa présence à une fête le 20 mai 2020 dans le jardin de sa résidence officielle en plein confinement, affirmant avoir alors pensé qu’il s’agissait d’une réunion de travail.

"Je peux vous dire catégoriquement que personne ne m’a dit qu’il s’agissait de quelque chose qui contrevenait aux règles anti-Covid, que ce n’était pas un événement de travail", a-t-il dit, interrogé à la télévision en marge de la visite d’un hôpital londonien.

Prêt à "jurer"

Faux, selon Dominic Cummings. L’influent cerveau de la campagne victorieuse pour le Brexit, qui avait été introduit par Boris Johnson au cœur du pouvoir, a accusé ce dernier sur les réseaux sociaux d’avoir menti.

Il a affirmé avoir lui-même mis en garde Boris Johnson avant la tenue de cet événement, pour laquelle le secrétaire particulier du Premier ministre avait envoyé une centaine d’invitations.

"Le Premier ministre a été prévenu à propos de ces invitations, il savait que c’était un pot, il a menti au Parlement", a écrit sur son compte Twitter celui qui lance régulièrement des attaques contre son ancien chef depuis son départ fin 2020 dans un contexte de luttes intestines.

Il a aussi affirmé que Boris Johnson avait balayé ses inquiétudes quand il lui avait demandé de "reprendre en main cet asile de fous", dans un long récit publié sur son blog. Il s’est dit prêt à le "jurer sous serment".

 

Royaume-Uni: Boris Johnson dans la tourmente (JT 14/01/2022)

Sur le même sujet

Partygate : Boris Johnson se dit "désolé" face aux députés après un rapport accablant

Monde Europe

"Partygate" : la police britannique pèse sur le contenu du rapport interne devant faire la lumière sur les fêtes à Downing Street

Monde Europe

Articles recommandés pour vous