Coronavirus

Pas d'examen dans l'enseignement officiel, des cours à distance mais pas sur ordinateur: comment va s'organiser la rentrée?

13 nov. 2020 à 07:45 - mise à jour 13 nov. 2020 à 09:02Temps de lecture3 min
Par RTBF

Ce lundi, finies les vacances de Toussaint prolongées. Les élèves de maternelle, de primaire et de secondaire font leur rentrée en code rouge. Deux circulaires ont été envoyées aux directions d’école pour baliser les mesures. Port du masque obligatoire pour le personnel et les enfants de plus de 12 ans, aération des classes, le sport en plein air est favorisé mais surtout, ces textes précisent la question des présences en classe.


►►► Lire aussi : Rentrée hybride dès la 3ème secondaire : comment les écoles s'organisent-elles ?


En primaire et en maternelle, retour en classe à 100% du temps. A partir de la 3e secondaire jusqu’à la 7e, c’est 50% à l’école, 50% à la maison. Chaque école peut choisir sa formule pour garantir ce 50/50. Caroline Désir, ministre de l’Education en Fédération Wallonie-Bruxelles, donne les précisions sur l’application de ces mesures.

Les écoles secondaires s’organisent comme elles le souhaitent

Tant que la règle de 50% de présence est respectée à partir de la 3e secondaire, les établissements scolaires créent les horaires comme cela leur semble le plus judicieux.

Le contact entre élève et enseignant est fondamental

"On a demandé un peu de souplesse pour les établissements, commente la ministre de l’Education. Chacun s’organise comme il veut. Ça peut être une semaine/une semaine. Ça peut être 2 jours-3 jours ou 3 jours-2 jours ou encore un jour sur deux. Toutes les formules sont testées et coexistent. Ce qui nous intéresse, c’est qu’il y ait cette présence minimum pour chacun parce que le contact entre élève et enseignant est fondamental. "

Cours à distance ne veut pas dire cours numérique

Pour les élèves des 2e et 3e degrés du secondaire qui vont devoir travailler à distance, cela ne signifie pas que ça va se faire derrière un écran. "Cette présence à l’école nous permet de réalimenter à chaque fois la relation pédagogique entre l’élève et l’enseignement mais cela permet aussi, pour certaines matières de voir la théorie en classe et de donner les exercices pratiques à faire à la maison. Par exemple, un cours de Français qui donne un livre à lire."


►►► Lire aussi : Coronavirus : d’après une étude belge, "les enfants sont plus sensibles au virus qu’on le pensait"


Le fait de ne pas donner un cours sur ordinateur résout également le problème de l’équipement des élèves. A ce sujet, la Fédération Wallonie Bruxelles s’est organisée pour mettre à disposition des espaces numériques dans les bibliothèques ou dans les écoles pour les élèves qui n’ont pas d’équipements à la maison.

En primaire : pas de changement jusqu’en 2021

Le code rouge en primaire s’appliquera pour les cinq prochaines semaines, soit jusqu’aux vacances d’hiver. Et la ministre de l’Education ne prévoit pas de changements d’ici là. "On a tous été soumis à beaucoup de changements et particulièrement les directions et les équipes pédagogiques. On voudrait donc leur apporter un peu stabilité jusqu’aux vacances de décembre."

Évaluation au 1er décembre

Une évaluation de la situation est prévue au 1er décembre. En fonction de celle-ci, un scénario pour janvier sera prévu. Il se peut donc que l’enseignement hybride pour les dernières années des secondaires soit encore d’application à ce moment-là mais rien n’est encore décidé.

La ministre avance à pas de loup. "Vous avez entendu les épidémiologistes. Tout le monde dit qu’il faut être bien prudent. On verra dans 10 jours avec les épidémiologistes qui nous accompagnent dans nos décisions. "

Examens ou pas ? Ça dépend des écoles

Le ministère de l’éducation n’a donné aucune directive aux écoles concernant l’organisation ou non d’examens avant les vacances de décembre.

"Les pratiques sont déjà très différentes en temps normal, explique Caroline Désir dans Matin première ce matin. Toutes les écoles de l’enseignement de Wallonie-Bruxelles Enseignement (ndlr : enseignement officiel) ont déjà prévu de ne pas faire d’examens pour rattraper les apprentissages. Car organiser des examens prend du temps, quasiment un mois en réalité."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous