Jupiler Pro League

Pas de décision concernant Felice Mazzu, les joueurs d’Anderlecht vont passer la nuit à l’hôtel

© Tous droits réservés

23 oct. 2022 à 21:29Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec Pascal Scimè

Felice Mazzu est encore l’entraîneur d’Anderlecht au soir de la défaite du Sporting au Standard. La direction bruxelloise n’a pas voulu trancher dans le vif après une soirée très agitée à Sclessin.

Il y a d’abord les 64 minutes d’un match interrompu puis définitivement arrêté par les jets de fumigènes partis du parcage mauve. A cet instant, les Bruxellois étaient menés 3-1, après avoir ouvert le score dès la deuxième minute. Il y a ensuite eu les événements d’après-match et les moments de grandes tensions entre les supporters des deux camps. Les joueurs ont été bloqués pendant deux heures à Sclessin suite à ces incidents. Selon Sudinfo, ils passeront la nuit à l’hôtel plutôt que de rentrer à Neerpede.

La police était présente de manière préventive vers 23h00 aux abords du centre d'entraînement, a confirmé à Belga la porte-parole de la zone de police locale Midi, Sarah Frederickx. 

Les dirigeants bruxellois ont donc besoin de digérer, d’analyser avant de décider. La position de Felice Mazzu semble de plus en plus intenable. Les semaines se suivent et les résultats ne suivent pas. Pire même, ils semblent se dégrader. L’équipe ne progresse pas et les défaites s’accumulent : six sur les sept derniers matches.

Anderlecht, 12e et déjà… à 13 points du Top 4, n’a déjà plus grand-chose à espérer en Pro League.

Felice Mazzu et Anderlecht, c'est fini, Robin Veldman prend temporairement la relève

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous