Journal du Rock

Pas de retraite pour Aerosmith, ils repartent à Las Vegas !

Aerosmith en 2020

© Emma McIntyre/Getty Images for The Recording Academy

24 mars 2022 à 08:26Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin

Avec la nouvelle annulation de la tournée européenne, et notamment la date prévue au Graspop (pour laquelle ils seront remplacés par Sabaton) les mauvaises langues s’interrogeaient sur le fait que les membres d’Aerosmith seraient encore suffisamment en forme pour revenir sur nos terres un jour. Ce n’est pas la première fois que des rumeurs de " retraite " tournent autour du groupe, mais sachez qu’il n’en n’est rien pour l’instant ! Pour preuve, cette nouvelle résidence Deuces Are Wild annoncée à Las Vegas dès le 17 juin pour 24 concerts au total d’ici le mois de décembre. Cette résidence avait démarré en avril 2019.

" La seule rouille que vous verrez sera celle de notre van dans le hall " a plaisanté Steven Tyler dans un communiqué, faisant référence à la fourgonnette International Harvester Metro 1964 du groupe qui a été récemment restaurée lors d’un épisode d’American Pickers. " Nous sommes prêts, armés et chargés ! "

Loading...

C’est en 2018 que les présentateurs Frank Fritz et Mike Wolfe étaient tombés sur ce American Harvester Metro de 1964. C’est Ray Tabano, membre originel d’Aerosmith, qui a pu confirmer qu’il s’agissait bien d’un des leurs. Le véhicule mangé par la rouille avait été repéré derrière une ferme de Chesterfield, dans le Massachusetts. La ville est à environ 160 kms de Boston, ville natale d’Aerosmith.

Ray Tabano était guitariste au début du groupe, mais le quittera un an plus tard (1970-1972), il expliquait que ce van était leur " hôtel sur roues ". " Ca doit faire 40 ans que je ne l’avais pas vu. Nous avions roulé avec lui de Boston au New Hampshire pour 125 $ par concert. Après avoir payé le carburant, les péages, la nourriture et le reste, il nous restait 3 $ chacun. "

© Tous droits réservés

On ne sait pas comment le van a terminé là, abandonné dans la forêt, mais le propriétaire du terrain l’a toujours vu à cet endroit. Il semblerait qu’il ait acheté la propriété à une personne qui avait eu des liens avec le groupe.

L’émission American Pickers avait payé 25.000$ pour acheter “l’épave”, considérée désormais comme une des plus grandes et plus iconiques antiquités de l’histoire du rock n roll. "

Depuis, il a été entièrement remis à neuf et fait partie du decorum des concerts.

Côté musique, le groupe annonce Aerosmith – 1971 : The Road Starts Hear, un enregistrement rare de 1971. Il sera disponible dès le 8 avril et voici déjà une version enregistrée en répétitions du morceau Somebody :

Loading...

Immortalisés grâce à l’enregistreur à bandes Wollensak de Joe Perry en 1971 par Mark Lehman, qui était l’unique roadie d’Aerosmith à l’époque, les sept titres offriront aux fans un voyage jusqu’aux origines du groupe de Boston, juste avant la signature pour Steven Tyler et Joe Perry avec Columbia Records.

Sur cet album, on retrouve les premiers indices qui donneront les titres "Dream On", "Walkin' The Dog" et "Mama Kin", tous rassemblés sur le premier album du quintet ensuite.

Sur le même sujet

Aerosmith fête dignement ses 50 ans de carrière (vidéos)

Journal du Rock

Aerosmith : Steven Tyler de retour sur scène après sa désintox

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous