Cyclisme

"Pas un Milan - Sanremo comme les autres" pour Gilbert qui n'a pas de regrets

Philippe Gilbert

© RTBF

08 août 2020 à 18:31 - mise à jour 08 août 2020 à 18:31Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Jérôme Helguers

Philippe Gilbert se présentait au départ de Milan-Sanremo avec un seul objectif en tête: gagner pour devenir le 4e coureur de l'histoire à remporter les 5 Monuments. Neuvième sur la ligne, le coureur de Lotto Soudal devra encore patienter pour tenter de réaliser cet exploit.

Après l'arrivée, Jérôme Helguers a recueilli sa réaction. "Aujourd'hui, c'était très dur avec la chaleur et 7h15 de course. Avec ce nouveau parcours, ce n'était pas du tout un Milan - Sanremo comme les autres. C'était assez spécial. Les Trek ont accéléré très fort dans la nouvelle ascension (du Colle di Nava). Ça a étiré le peloton et ça a fait une sélection mais pas énorme non plus.

Dans le Poggio, j'étais bien placé mais ça montait très vite. J'étais toujours autour de la 7e position. Après il n'y a rien à dire, les deux plus forts étaient devant. Au final, je n'ai pas de regrets. J'étais à l’affût dans les 3-4 derniers kilomètres mais il n'y avait pas vraiment d'opportunités car on était un peu trop loin. Lors du sprint Caruso est parti sur la droite. J'ai donc lancé de loin aux 250 mètres mais après 305 kilomètres ça fait très mal. J'ai flanché sur la fin du sprint et je me suis fais passer."

Gilbert a conclu son intervention en remarquant en soulignant les performances d'Alaphilippe sur la 'Classicissima'. "S'il y a une chose à retenir, c'est que c'est la course d'Alaphilippe. Quatre podiums à son âge (28 ans), c'est impressionnant."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous