RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Pascal, chauffeur de taxi social : "J’aide les gens et, quelque part, ils m’aident en retour"

Pascal et son taxi social

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 juin 2022 à 06:00Temps de lecture6 min
Par Amélie Bruers, GIlles Monnat et David Cereale

Pascal est chauffeur à la Locomobile depuis trois ans. "Avant, j’étais au chômage. Passer mon permis et être engagé ici a débloqué ma vie." La Locomobile est une entreprise d’insertion sociale active sur 20 communes autour de Marche-en-Famenne. Son objectif est double : relancer des personnes sur le marché de l’emploi et proposer une aide aux personnes isolées ou en difficulté.

"Je me sens vraiment utile, j’aide des gens à faire leurs courses, à aller chez le médecin, à aller voir des proches ", raconte Pascal. La locomobile engage une vingtaine de personnes en même temps, des chauffeurs au personnel administratif. "L’idée, c’est de permettre à des personnes qui n’ont pas travaillé depuis longtemps ou qui ont un faible niveau de qualification de revenir sur le marché du travail et de reprendre confiance dans une structure familiale et avec un emploi qui fait sens", explique Alexandre Borsus, le directeur de la Locomobile.

Les personnes engagées travaillent sous contrat spécifique pendant six, douze ou 18 mois. Après cette période, ils doivent trouver un emploi pérenne ailleurs. "Il y a quelques exceptions, parfois, on offre un CDI ici. Mais nos places sont très limitées donc notre objectif principal reste de faire tourner le personnel pour offrir des opportunités." Pascal a eu la chance de décrocher un CDI après sa période d’insertion. "Je ne changerais de métier pour rien au monde."

Ce service de taxi social propose des services avantageux aux personnes en difficulté socio-économiques, aux plus de 65 ans et aux personnes en situation de handicap. Le tarif est de 2,50€ pour un trajet de moins de 8 km et de 0,37€/km pour les trajets supérieurs à 8km. Chaque année, 25 à 35 000 personnes sont prises en charge par les taxis.

Sur le même sujet

La Cour constitutionnelle conforte la condamnation d'Uber X pour fraude à la loi

Actualités locales

Articles recommandés pour vous