RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Pascal Scimè : "Avec le troisième à 10 points, virtuellement, l'Union est au pire vice-championne"

Pascal Scimè : "Avec le troisième à 10 points, virtuellement, l'Union est au pire vice-championne"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce dimanche, toute l’équipe de "Complètement Foot" est revenue sur la victoire de l’Union Saint-Gilloise face au Sporting d'Anderlecht (3-1) lors de la première journée de Champions playoffs. David Houdret, Pascal Scimè et Clément Tainmont ont notamment épinglé le calme unioniste et de l'autre côté la naïveté du Sporting d’Anderlecht.

Pour résumer cette rencontre, Clément Tainmont a surtout voulu mettre en avant un moment du match : "La période qui m’a donné le plus d’arguments, ce sont les 25 premières minutes de l’Union. Ils ont entamé ces playoffs de la meilleure des manières. Ils ont mis une intensité dans les courses, dans les duels, dans tout ce qui est nécessaire pour démarrer fort une rencontre."

Notre consultant a également mis en avant la pression qu’aurait pu avoir l’Union suite à la victoire du Club de Bruges face à l’Antwerp plus tôt dans l’après-midi. "C’était aussi la première expérience en playoffs pour beaucoup de ces joueurs. On aurait pu se dire qu’ils allaient manquer d’expérience et démarrer "petits bras" mais au final ils ont démarré très fort et en l’espace de 20 minutes ils marquent 2 fois. Ils n’ont pas laissé respirer Anderlecht qui a pris cher sur les 20 premières minutes même s’ils ont réussi à prendre le dessus par après."

"Gestion", c’est par ce mot que Pascal Scimè a quant à lui décrit cette rencontre entre voisins bruxellois. "Il définit aussi bien la gestion unioniste que l’absence de gestion du Sporting d’Anderlecht. En deuxième mi-temps, le Sporting n’a pas existé alors qu’il avait très bien fini la première mi-temps. Mais la gestion des moments clés, de la forme du moment, de l’adversaire, de la conscience de ses propres forces, de la pression. […] Tout ça pour dire qu’aujourd’hui l’Union a joué comme elle joue depuis le début, puis Anderlecht est revenu dans le match mais ils ont fait illusion. Il y a une gestion de l’émotion qui n’a pas été à la hauteur et peut-être aussi une gestion physique."

Loading...

Clément Tainmont a également tenu à mettre en avant l’esprit de revanche qui semble animer cette équipe saint-gilloise. "Connaissant Felice Mazzu, je sais qu’il se nourrit des critiques à l’égard de l’Union, notamment quand on dit qu’ils ne vont pas y arriver. Il s’alimente de tout ça et en fait une force. Je pense que son équipe s’identifie à lui, ce sont beaucoup de joueurs revanchards. Plus on va émettre de doutes, plus ils vont avoir de force et de certitude. J’espère vraiment que ça va continuer comme ça et j’ai hâte de voir leur prochain match en déplacement à l’Antwerp."

Et Pascal Scimè d'insister sur l'importance de cette victoire : "Le troisième est à 10 points. Ça veut dire que, virtuellement, l'Union est au pire vice-championne et jouera au pire les préliminaires de la Ligue des Champions."

Enfin, à l'image de Vincent Kompany lors de son interview d’après-match, Pascal Scimè s’est étonné de la naïveté des joueurs anderlechtois durant la rencontre. "Quand ton entraîneur est l’un des meilleurs défenseurs des 30 dernières années, quand il va revoir les buts que son équipe a pris, c’est hallucinant de naïveté. Le troisième but unioniste, c’est risible pour Anderlecht de le prendre."

Enfin, notre journaliste ajoute : "J’espère pour Anderlecht que ce n’était qu’une parenthèse et que la finale de Coupe était encore dans les jambes. Ils ont maintenant une semaine pour souffler avant le match contre Bruges, ils vont aussi récupérer Gomez. Peut-être que là on verra autre chose. Maintenant tous les joueurs doivent se regarder dans les yeux et Kompany ne doit pas dire qu’ils sont encore dans un cheminement pour faire croître l’équipe. Anderlecht va jouer sa saison la semaine prochaine."

Abonnez-vous à nos podcasts "Complètement Foot" !

Loading...

Articles recommandés pour vous