RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belges du bout du monde

Patrick Dewald & Sebath Capela, ancrés en Angola !

Angola, Parque do Iona, Espinheira area

Les Belges du Bout du Monde nous emmènent plonger sous les tropiques et faire un petit tour d’horizon de l’Angola avec Patrick Dewald, directeur général dans une société industrielle, et Sebath Capela, chef cuisinier à l’Indrani Lodge à Loupoigne. Anne Pollard nous présentera Daniel Ribant, un ancien banquier reconverti dans le monde associatif en Angola.

L’Angola, un vaste pays qui fait 40 fois la Belgique

Et qui dit vaste pays dit diversité climatique. Au nord du pays, on a un climat tropical humide. Et plus on descend dans le sud, plus le climat est sec pour devenir désertique à la frontière avec la Namibie. La capitale, Luanda est située au Nord-Ouest, au bord de l’Océan Atlantique, avec un temps pour le moins agréable : environ 27 degrés toute l’année. L’Angola est le premier pays africain à avoir vécu la colonisation européenne. Il a longtemps été une colonie portugaise.

L’Angola, c’est le pays d’Afrique le plus dépeuplé par la Traite. De nombreux angolais ont été envoyés au Brésil où on en a fait des esclaves. Par ailleurs, des colons portugais et brésiliens sont venus s’installer le long des côtes angolaises pour consolider la colonie, ce qui a crée une importante communauté métissée. Ce n’est que dans les années 50 que ce système colonial s’est allégé et que l’Angola est alors devenue une province portugaise d’Outre-mer. Néanmoins, la révolte a grondé. Les métis notamment se sont alliés dans un mouvement marxiste et ont attaqué la prison de Luanda pour libérer les prisonniers politiques. Une insurrection comparable à la prise de la Bastille, elle déclenche la guerre d’indépendance. Indépendance qui n’aboutira qu’en 1975. Mais malheureusement ça n’a pas encore été synonyme de retour au calme. C’est le début de la guerre civile, une guerre qui durera 27 ans sur fond de guerre froide. Elle opposait les deux principaux mouvements de libération du pays : d’un côté, l’Unita soutenue par les Etats-Unis et l’Afrique du Sud et de l’autre, le mouvement communiste au pouvoir appuyé par l’URSS et Cuba.

Parti en 1990 pour une mission de 6 mois en Angola, Patrick Dewald n’est jamais revenu…

Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald
Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald © Tous droits réservés

Patrick Dewald est né à Sint-Pieters-Leuw. Il travaillait en Belgique comme Technicien en génie civil pour la société Maurice Delens, une grosse société de construction belge. Début 1990, la société décroche un gros contrat en Angola pour la réhabilitation d’un hôpital. Parti pour une mission de 6 mois, il n’est jamais revenu.

Losqu’il a débarqué en Angola, Patrick avait 25 ans. Au début, il a eu envie de faire demi-tour car le pays était en guerre civile et l’ambiance était très lourde. Il y avait des tirs dans les rues, le couvrefeu à 18h... C’était très compliqué.

La paix est arrivée en 2002, ça a été plus facile d’y travailler et aujourd’hui, Patrick est un homme heureux. Il vient d’acheter une maison dans le Sud du pays, à Benguela, dans une petite baie qui s’appelle Baia Azul. Il est actuellement en train de rénover sa maison et compte y passer le reste de ses jours…

Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald
Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald © Tous droits réservés
Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald
Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Patrick Dewald

Sebath Capela, un jeune prodige de la cuisine belge

© Tous droits réservés

Sebath Capela est né à Bruxelles, de parents angolais. Il a grandi à Rhode-Saint-Genèse.

Lorsqu'il était petit, il passait son temps aux côtés de sa maman dans la cuisine. C’est elle qui lui a donné envie de faire ce métier et qui l’a inscrit à l’école en option cuisine.

A l’aube de sa quatrième secondaire, il opte pour la formation en alternance, durant laquelle il passe trois jours à l’école et deux ou trois dans un resto. Il commence au Don Camillo, un restaurant italien où il apprend surtout à être à l’heure, puis il passe aux Petits Bouchons, où il découvre comment tailler des frites, monter une mayonnaise, etc. C’est un Sebath de cette trempe-là qui, à 20 ans à peine, se lance le défi de rejoindre Bouchéry, un des grands noms de la gastronomie, puis l’Air du temps avec Sang Degeimbre,…

Lauréat de l’émission Comme un Chef sur la RTBF en 2011, sous-chef chez Bon-Bon, doublement étoilé à Bruxelles, il a récemment pris les rênes du restaurant à l’Indrani Lodge, un lodge rural, chic et écoresponsable à Loupoigne, dans l'entité de Genappe. 

Comme Un Chef! - Portrait du candidat Sebath Capela

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A l'Indrani Lodge, Sebath propose une cuisine immersive et inspirée par la nature…

Indrani, c’est une ferme médiévale en carré logée dans un domaine de 5 hectares, à Loupoigne (Genappe), en plein cœur du Brabant wallon. Méticuleusement rénovée, la ferme abrite un studio de yoga, une piscine et cinq chambres de charme (de 29 à 200 m2). Avec son système de géothermie, sa pompe à chaleur et ses 160 panneaux solaires, le lodge s’inscrit dans une perspective écologique globale qui lui permet même de lancer une coopérative énergétique grâce à laquelle 39 habitations de la ville seront bientôt également chauffées. Travailler en circuit ultracourt, avec des producteurs locaux, mais surtout avec les légumes cultivés dans le potager du domaine par le maraîcher Rainer Pankert.

 

© Tous droits réservés

Travailler à 100% avec ce qu’il y a dans le potager de l’Indrani

Le maraîcher de Sébath décide de cultiver ce qu’il veut, selon les saisons. Le menu est adapté selon les récoltes : une semaine il aura des haricots blancs, l’autre des courgettes. Il met Sebath en danger et il aime ça. Le goût du risque, le chef connaît.

Comme dans les plus grands gastros, jamais de sel ni de poivre à table. Par contre plein d’épices : chaque client reçoit des petites cartes sur lesquelles sont indiqués les ingrédients qu’il s’apprête à déguster. Astucieusement placée sur la table face cachée. Reste alors la possibilité de les retourner ou de manger sans savoir et de réfléchir à ces saveurs.

Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Sebath Capela
Les Belges du Bout du Monde en Angola avec Sebath Capela © Tous droits réservés

Anne Pollard nous présente Daniel Ribant, un autre amoureux de l’Angola…

Daniel Ribant, c’est un homme aux multiples facettes. Ancien banquier, écrivain, à la tête d’une association, il est aussi conseillé en diplomatie économique auprès de l’Ambassade de Belgique en Angola, Administrateur à la Chambre de Commerce belgo-africaine, bref, des casquettes bien diversifiées qu’il a mis à profit dans sa relation avec l’Angola.

En 2013, il a créé une association, The European Foundation For Angolan Promotion & Development (EFFA), qui vient en aide aux enfants souffrant d’hydrocéphalie, reconnaissables à leur "grosse tête".

Angola Para Todos

L’ANGOLA POUR TOUS, de Daniel Ribant, paru aux Editions L’harmattan

"Près de quarante-cinq ans après s’être affranchi de l’une des plus longues périodes de colonisation de l’histoire, l’Angola poursuit sa reconstruction. C’est une tâche colossale pour ce pays d’Afrique centrale qui, suite à sa lutte pour l’indépendance, souffrait encore d’une guerre civile depuis vingt-sept ans. Conçu sous la forme d’un alphabet, ce livre propose de parcourir les multiples facettes d’un pays méconnu et complexe, souvent vu uniquement à travers ses ressources minérales, pétrole et diamants.
Sa réalité profonde se révèle à la lecture des soixante-seize thèmes soigneusement choisis par l’auteur pour mettre en lumière les différentes caractéristiques du pays, les contraintes d’une histoire particulièrement lourde et les nombreux défis auxquels il continue de faire face."

Goûtez au dépaysement proposé par Adrien Joveneau et les Belges du Bout du Monde à 9 heures le dimanche en Radio sur La Première et abonnez-vous au podcast sur Auvio. Retrouvez aussi les histoires et les bons plans de centaines de Belges qui vivent aux quatre coins du monde sur la Carte des Belges du Bout du Monde.

Sur le même sujet

Se tailler en Thaïlande, le pays du sourire...

Belges du bout du monde

Cap sur l’Irak avec deux jeunes cracks !

Belges du bout du monde

Articles recommandés pour vous