Viva +

Paul Personne, c'est quelqu'un

16 mars 2022 à 14:26Temps de lecture2 min
Par Viva+

La Machine à Remonter le Son sur Viva+ avec le concours de la Sonuma

Le 12 novembre 1985, Ray Cokes interroge le rockeur, bluesman français, Paul Personne. Pour la petite histoire, Ray Cokes avant de devenir animateur de l’émission musicale de la télévision publique, " Rox Box " travaillait en cuisine dans un café bruxellois. C’est donc sur le plateau de Rox Box qu’il reçoit l’auteur, compositeur et chanteur, Paul Personne. Intrigué par le pseudonyme de l’artiste, Ray Cokes revient sur les débuts de carrière de René-Paul Roux devenu pour les besoins de la musique Paul Personne. Et Paul Personne, c’est quelqu’un.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Paul Personne est né René-Paul Roux à Argenteuil le 27 décembre 1947. Si son papa ouvrier joue de l’Harmonica, c’est à la radio que le jeune René découvre la musique. Il est fan d’Aznavour et de Piaf avant de découvrir Eddy Mitchell et Johnny Hallyday. René-Paul se met à la batterie et joue aussi un peu de guitare, influencé par Jimmy Hendrix. Avec ses copains du Lycée, il va monter plusieurs groupes et va essentiellement chanter en Anglais. Dans les années 70, les formations dont il fait partie , " La folle Entreprise ", " Bracos Band " et " Backstage " ne le mettent pas en évidence. Alors, en 1982, il se lance en solo et sort un premier album éponyme. Un naufrage, enfin un coup dans l’eau. Mais après 3 albums dont " Barjoland ", la critique le catalogue parmi les bluesmen à la française. A partir de là, les choses s’accélèrent. En 1985, il signe l’album " 24/24 " avec le single " Faut que j’me laisse aller ". Il réalise trois soirs à l’Olympia. Mais le public est encore loin de le reconnaître.

En 1987, l’enthousiasme revient après une participation au festival de Québec. Il collabore sur son album " Chance " empreint de ballades blues avec le parolier de Bashung, Boris Bergman. En 1992, le disque " Comme à la maison " est le fruit d’une collaboration avec Jacno et Gérard Lanvin. La chance sourit à nouveau à l’artiste quand Johnny Hallyday l’invite sur la scène du Parc des Princes. Paul Personne met aussi la main à la pâte de l'album d'Eddy Mitchell "Rio Grande". La suite de sa carrière est jalonnée de succès, avec quelques détours plus affirmés par le rock, de "Rêve sidéral d'un naïf idéal" à "Instantanés", auquel participe Jean-Louis Aubert, en passant par "Patchwork électrique" en 2000 et le très rock "Coup d'Blues" en 2003. Paul Personne trouve aussi le moyen de croiser Hubert-Félix Thiéfaine pour l'album "Amicalement Blues". En 2019, il signe l’opus " Funambule ou Tentative de Survie en Milieu Hostile ", un album blues-rock, enregistré entre la Normandie et Bruxelles avec encore quelques belles ballades mélancoliques.

Sur le même sujet

TikTok devient un partenaire officiel du festival de Cannes

Cinéma

Une pluie de sable venue du Sahara s’abat sur l’Europe

Climat

Articles recommandés pour vous