RTBFPasser au contenu
Rechercher

JO d'hiver - Pékin 2022

Pékin Express : une nuit marquée par la neige, de l’or pour la Suisse, suprématie russe en ski de fond

La neige est venue perturber la journée olympique de dimanche.
13 févr. 2022 à 09:49Temps de lecture3 min
Par Mariano Spitzer avec agences

La neige a (enfin) fait son apparition à Pékin ! Si le slalom géant hommes a bien eu lieu, d’autres compétitions ont été reportées. Retour sur cette nouvelle nuit olympique à travers notre traditionnel “Pékin Express”.

Marco Odermatt se pare d’or sur le slalom géant

AFP

Auteur du meilleur temps d’une première manche marquée par des conditions de visibilité compliquées, Marco Odermatt a signé le second temps de la 2e manche pour devancer, dans un temps cumulé de 2 : 09.35, le Slovène Zan Kranjec (+ 0.19), le seul à pouvoir le concurrencer.

Le Suisse, novice aux JO mais candidat à une médaille partout où il s’aligne, avait déçu jusque-là avec une 7e place en descente et un abandon en Super-G. Leader incontestable de la Coupe du monde, il a assumé son statut de favori après ses quatre victoires en cinq géants cet hiver.

Les Belges partent à la faute

AFP

Deux Belges étaient au départ de la première manche. Parti avec le dossard N.31, Sam Maes, 23 ans, pointait encore à la 20e place à quelques mètres de l’arrivée mais le résident autrichien a manqué l’une des dernières des 49 portes du parcours. C’était la deuxième participation aux JO pour le natif d’Edegem, 32e du géant à Pyeongchang en 2018.

Dries Van den Broecke, 41e à pousser le portillon, a subi le même sort. Pour ses débuts en tant qu’olympien, le Gantois de 26 ans est parti à la faute après une vingtaine de secondes de course. Maes et Van den Broecke seront au départ du slalom mercredi, à l’instar d’Armand Marchant, qui a fait l’impasse sur le géant en raison d’une légère blessure à la cheville.

Patinage : Valieva à l’entraînement à la veille de la décision du TAS

AFP

La patineuse russe Kamila Valieva s’est entraînée dimanche matin sur la glace olympique de Pékin, à la veille de la décision sur cette participation à l’épreuve individuelle, à la suite d’un contrôle antidopage positif à une substance interdite avant les JO-2022, a constaté une journaliste de l’AFP.

Valieva, 15 ans et sacrée championne olympique par équipes lundi dernier, a fait l’objet d’un contrôle antidopage positif à la trimétazidine, utilisée pour soigner les angines de poitrine, fin décembre par l’agence russe antidopage (Rusada) qui n’a reçu la notification de ce résultat positif de ce contrôle que mardi.

Jeux terminés pour Vlhova, blessée à une cheville

AFP

La Slovaque Petra Vlhova, sacrée championne olympique de slalom mercredi, ne prendra pas le départ de la descente et du combiné des Jeux olympiques de Pékin à cause d’une blessure à la cheville gauche.

La skieuse de 26 ans, a décroché mercredi le premier titre olympique de l’histoire de la Slovaquie en ski alpin à l’issue d’une course à suspense sur le slalom. Mais, touchée à la cheville gauche, la Slovaque préfère récupérer et "préparer le reste de la saison". Vlhova est vice-championne du monde en titre de combiné et faisait partie des favorites pour la course de jeudi.

La Russie remporte avec autorité le relais 4x10 km messieurs

AFP

La Russie a remporté le relais 4 x 10 kilomètres messieurs de ski de fond des Jeux Olympiques. Avec Alexey Chervotkin, Alexander Bolshunov, Denis Spitsov et Sergey Ustiugov, les Russes ont largement dominé les débats, terminant dans un temps de 1h54:50.7, devant la Norvège (+1 : 07.2) et la France (+1 : 16.4), dimanche au centre national de ski de fond de Zhangjiakou.

La neige fait enfin son apparition

AFP

Le domaine de Yanqing, théâtre des compétitions de ski alpin des Jeux Olympiques de Pékin, subit actuellement d’importantes chutes de neige, une première depuis le début du rendez-vous chinois. Si le slalom géant messieurs a été maintenu, le deuxième entraînement de la descente dames, dont la course doit se tenir mardi, a été annulé.

A Zhangjiakou, à plus de 120 kilomètres de Yanqing, la neige et le vent ont aussi chamboulé le programme. La qualification du slopestyle féminin en ski acrobatique a été d’abord reportée puis reportées à un autre jour.

Le point covid du jour

AFP

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Pékin ont recensé trois cas de coronavirus, le plus petit total quotidien depuis le début des JO, a annoncé le Comité international olympique (CIO) dimanche.

Sur la journée du samedi 12 février, lors de laquelle 69.558 tests ont été effectués, trois personnes de la bulle olympique, dont deux athlètes ou officiels ont été testées positives. L’un à l’intérieur de la bulle olympique, l’autre à son arrivée sur le sol chinois. Ces trois nouveaux cas portent le nombre total de contamination au coronavirus à 429 depuis le 23 janvier dernier. Les JO se tiennent jusqu’au 20 février dans la capitale chinoise, dont la population est complètement séparée de la bulle olympique.

Sur le même sujet

Sur la neige damée ou molle, rangez les skis, sortez les raquettes !

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous