RTBFPasser au contenu
Rechercher

Permis à points : un meilleur suivi des récidivistes ?

24 mai 2022 à 05:39Temps de lecture1 min
Par Belga

Le suivi des infractions de roulage mineures en Belgique n’est pas optimal. Actuellement, trop de récidivistes passent encore entre les mailles du filet, regrette mardi Vias. L’institut de sécurité routière plaide donc pour l’instauration d’un permis à points semi-automatisé combiné à des sanctions judiciaires à partir d’un certain seuil d’infractions.

Vias a mené, à la demande du cabinet du ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet, une étude en deux parties visant d’une part à évaluer le système belge de suivi des récidivistes en le comparant avec ce qui se fait dans d’autres pays européens et d’autre part à considérer la manière d’optimiser les sanctions.

Les résultats de cette étude montrent que "la Belgique est à la traîne lorsqu’il s’agit de suivre et de sanctionner les infractions routières dites mineures, c’est-à-dire celles qui ne valent pas aux contrevenants de comparaître devant le tribunal", indique Vias. "Celles-ci ne sont généralement sanctionnées que par des amendes, sans qu’il soit tenu compte du nombre de condamnations antérieures".

En conséquence, l’institut recommande l’instauration d’un permis a point qui permettrait un suivi systématique des infractions mineures répétées ainsi que l’application de sanctions associées telles que des déchéances du droit de conduire ou des évaluations des aptitudes de conduites. Ce système serait combiné à une évaluation judiciaire à partir d’un certain seuil d’infractions et/ou de points.

"Cette approche combinée permet de prendre des mesures correctives ciblées et personnalisées, telles que des avertissements provisoires et d’autres mesures éducatives, avant de passer à des sanctions plus sévères", défend Vias.

Permis à points: pour ou contre?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le permis à points, utile ou pas pour améliorer la sécurité routière ? Ce que dit vraiment le rapport de VIAS à ce sujet

Faky

Le ministre Georges Gilkinet annonce que le permis à points sera sur la table du gouvernement d’ici au 21 juillet

Belgique

Articles recommandés pour vous