RTBFPasser au contenu

Les petits papiers

Petits papiers confinés avec Lio : " Je crie trop fort, du coup on ne m'entend pas"

Petits papiers confinés avec Lio : " Je crie trop fort, du coup on ne m'entend pas"

Lio, c'est un fameux tempérament et la rapidité des apparitions dans les différents médias ne lui rendent pas toujours justice. C'est sûr qu'elle s'emporte vite et qu'elle dit ce qu'elle pense, c'est sûr qu'elle se s'émeut parfois aussi, elle l'avoue: " La mèche est courte chez moi, c'est vrai. On allume et ça arrive au bâton de dynamite en 2 mètres 50, c'est trop court"

Pourtant Lio, pour qui prend le temps, c'est une femme pleine de questions, en ébullition permanente mais pas dans le but ultime d'exploser au bout d'une mèche. Elle réfléchit, doute, s'interroge sur sa génération de filles qui sont devenues des mères féministes qui ont du "se faire toute seule, un peu à la sauvage, sans qu'on leur donne beaucoup de repères". 

Une mère (Lio a 6 enfants) qui s'enthousiasme quand elle parle de la façon dont on éduque les enfants à qui "on doit donner les moyens de réfléchir et de s'opposer". Une femme qui aborde l'avortement comme "quelque chose de grave. Je suis clairement pour, le corps appartient aux femmes et elles en font ce qu'elles jugent bon. D'ailleurs il faut leur faire confiance, une femme n'est jamais idiote, elle a conscience de ce qui se passe (...)  mais on ne peut pas dire à nos filles qu'un avortement c'est facile, gratuit et rapide. C'est pas vrai, ça n'est jamais gratuit dans l'implication, c'est un sacré truc !". 

Lio réagit au mot fragilité: "C'est joli les êtres fragiles, j'ai toujours été séduite par la fragilité mais je me pose la question de savoir si ce n'est pas un manque de courage parfois, parce que le pouvoir fait peur (...) c'est un aveu d'impuissance de n'aimer que la fragilité". Elle réfléchit ensuite sur la nécessité et l'utilité du pouvoir quand il est bien utilisé "la puissance n'est pas mauvaise, c'est ce qu'on en fait qui peut l'être"

La chanteuse évoque aussi la sérénité "ma quête absolue", la maternité "peut-être qu'une mère se bat sa vie entière pour ne pas être mangée par ses enfants", la lucidité "si on est lucide sans être ludique, on est mal barré". 

Et Lio parle aussi en détail du malentendu, consciente qu'à force de trop crier, on se fait mal entendre. "C'est une violence contre moi même avant toute chose. Faut murmurer pour être entendue, c'est de ma faute clairement". Elle s'interroge aussi sur le fait d'être toujours là et de toujours réussir à prendre les vagues  malgré le fait que le système ne veut pas vraiment d'elle. 

Toutes ces questions et quelques réponses, vous les entendrez en détail dans ces Petits Papies avec Lio.

Sur le même sujet

09 mai 2020 à 17:30
1 min

Articles recommandés pour vous