La Grande Forme

Peur des aiguilles : comment aider mon enfant à surmonter son angoisse ?

La peur des aiguilles

© Getty Images

02 nov. 2022 à 15:00Temps de lecture2 min
Par Barbara Abramowicz

Se faire piquer n’est pas une partie de plaisir… Et encore moins pour les enfants ! Et même si la majorité d’entre eux parvient à surmonter la peur, pour les autres, cette crainte peut se transformer en véritable phobie. Voici quelques conseils donnés par le Dr Barbara, pédiatre référente de l’émission "La Grande Forme", pour aider vos enfants à dédramatiser !

Les enfants en bas âge sont fréquemment confrontés aux piqûres : calendrier vaccinal oblige ! En tout, les petits bouts reçoivent au minimum 19 vaccins, sans compter les éventuelles prises de sang recommandées, les voyages, les tiques, la grippe et autres… Il suffit que la première confrontation avec l’aiguille se passe mal pour que la simple appréhension se transforme en véritable phobie.

En tant que parent, comment réagir ?

Avant tout : attention au stress parental qui risque d’être répercuté sur les enfants. En tatn que parent, on déstresse ! Pour dompter l’appréhension de l’enfant, la discussion sera votre meilleure alliée. Expliquez-lui à quoi va servir l’injection. Il est également important de le rassurer : il a le droit d’avoir peur et de pleurer. "Pour moi, un enfant qui ne pleure pas, c’est inquiétant" ajoute le Dr Barbara.

Mon enfant a peur des aiguilles : que faire ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Une bonne astuce pour dédramatiser la situation est de faire rire les enfants et ne jamais mentir. Il faut rester honnête en leur expliquant que la piqûre fait un peu mal, mais qu’elle est obligatoire et que ça passe très vite. Le mieux, c’est de leur expliquer pourquoi on fait une piqûre et à quoi elle sert, en leur racontant des histoires pour laisser parler leur imagination.

"Je pense que si on englobe les évènements négatifs douloureux (dont les piqûres) dans l’humour, le réconfort et la valorisation, on n’en gardera jamais un mauvais souvenir. Quand j’étais enfant, ma pédiatre me terrorisait… C’est pour cette raison que je me suis dit que j’allais devenir une pédiatre rassurante et qui ne laisse que de bons souvenirs. Jusqu’ici ça marche, car mes patients sont mes meilleurs amis" termine Dr Barabra.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous