Diables Rouges

Philippe Albert sur le possible départ d'Hans Vanaken à West Ham : "Pour moi, il doit rester à Bruges"

Loading...

Interrogé ce lundi par Benjamin Deceuninck à l'occasion du Facebook Live de la Tribune, Philippe Albert s'est exprimé sur les rumeurs de transfert qui entourent actuellement Hans Vanaken. Le joueur du Club de Bruges aimerait rejoindre le club anglais de West Ham, qui n'a pas encore trouvé d'accord définitif avec les Blauw en Zwart.

À trois mois de la Coupe du monde au Qatar, le futur de plusieurs Diables Rouges est encore incertain. Et Hans Vanaken n'échappe pas à la règle. À 29 ans, le natif de Neerpelt qui n'a jamais quitté la Pro League espère s'engager à West Ham, comme il l'a avoué à l'issue de la victoire des Brugeois ce dimanche face à Courtrai (2-1).

10 millions, c'est beaucoup trop peu pour Vanaken

Mais le Club de Bruges n'est pas vendeur, et a déjà refusé une offre de West Ham d'environ 10 millions d'euros hors bonus. À juste titre selon Philippe Albert. "10 millions, c'est beaucoup trop peu pour Vanaken, qui est double Soulier d'or et cinq fois champion de Belgique. Entre 20 et 25 millions, ce serait logique."

Pour notre consultant, que Vanaken s'engage en Premier League alors que le Mondial approche à grands pas n'est pas une bonne idée. "Pour moi, il doit rester à Bruges. Il est épanoui dans ce club, les supporters l'adorent. Parfois, il vaut mieux rester où l'on se trouve."

Un choix de la prudence qui pourrait augmenter ses chances de jouer un rôle dans le noyau de Roberto Martinez. "Son but, c'est de faire partie du noyau des Diables dans trois mois, et il a les qualités pour s'imposer dans cette équipe. Vanaken n'a jamais déçu en équipe nationale, et on ne sait jamais ce qui peut arriver à certains joueurs."

Philippe Albert doute que signer chez les Hammers permette à Vanaken de s'illustrer aux yeux du sélectionneur national. "Je ne suis pas certain qu'il serait titulaire à part entière à West Ham. La Premier League, c'est un tout autre monde. Ca va cinq à six fois plus vite et les contacts sont beaucoup plus nombreux."

Il reste dix jours aux dirigeants des Hammers pour convaincre Bruges de lâcher Hans Vanaken. Une chose est sûre, lui espère découvrir le football étranger.

Articles recommandés pour vous