Jupiler Pro League

Philippe Bormans, CEO de l’Union : "Trois clubs sont sur Nielsen, il y a 50% de chance qu’il parte"

Philippe Bormans a accordé une interview à nos confrères d’Het Laatste Nieuws. Le CEO de l’Union Saint-Gilloise est notamment revenu sur le cas Nielsen où plusieurs clubs ont marqué leur intérêt et sur la saga Anderlecht où il se dit très déçu par le club

Philippe Bormans a accordé une interview à nos confrères d’Het Laatste Nieuws. Le CEO de l’Union Saint-Gilloise est notamment revenu sur le cas Nielsen où plusieurs clubs ont marqué leur intérêt et sur la saga Anderlecht où il se dit très déçu par le club voisin.

La saison en Pro League reprend déjà ses droits ce week-end avec la Supercoupe de Belgique entre Bruges et la Gantoise. Cette nouvelle saison, c’est aussi la deuxième de suite pour l’Union Saint-Gilloise en D1A.

Après avoir épaté tout le monde l’année passée, le club bruxellois est à un tournant et se sait attendu. D’autant plus qu’il y a eu pas mal de mouvements en fin de saison avec notamment le départ de Felice Mazzu pour Anderlecht. Et pour le moment, aucun accord n’a encore été conclu entre les clubs comme le confirme Philippe Bormans à Het Laatste Nieuws.

"Non, cette affaire sera réglée au tribunal. Je suis quand même très déçu d’Anderlecht, qui se cache derrière son nouvel entraîneur. Comme vous le savez, les assistants de Felice l’ont accompagné. Ils sont venus à mon bureau et après une demi-heure nous étions déjà sortis. Cela s’est avéré différent avec Felice. On lui a permis ce pas, mais on n’a pas réussi à s’en sortir avec Anderlecht. Cependant, nous avions droit à une somme."

Mazzu parti, c’est donc Karel Geraerts qui officiera en tant que T1, un bon choix pour le CEO de l’Union.

"Nielsen ? 50% de chances qu’il parte"

Autre dossier important du côté de l’Union Saint-Gilloise, le cas de Casper Nielsen. Auteur d’une excellente première saison en D1A, le milieu de terrain suscite la convoitise.

"Il se comporte de manière très professionnelle et j’ai le sentiment qu’il comprend qu’il y a aussi un très beau défi qui l’attend ici sportivement, même si le financier jouera bien sûr un rôle ailleurs. J’estime 50/50 de chances qu’il parte. Il y a trois clubs qui sont sur lui. Si le Club de Bruges est là ? Ils ont déjà fait une offre qui était loin du prix demandé. Les accords sont on ne peut plus clairs : une somme a été convenue. Si un club propose ce montant et qu’il souhaite y aller, cela s’arrangera rapidement."

Place au championnat, mais aussi à la Ligue des Champions

Si la Pro League reprend le week-end prochain, le tirage au sort des tours préliminaires de la Ligue des Champions a lieu ce lundi.

"Nous jouons les tours préliminaires à Louvain et au Heysel si on arrive à la phase de groupes. Et puis la phase qualificative, il y aura de belles affiches : Rangers, PSV, Benfica. Pour nous, l’aventure européenne sera nouvelle. En guise de test, nous avons déjà joué contre Brighton et le Sporting. Nous avons voulu découvrir les aspects organisationnels. Le stress du voyage, devoir attendre plus longtemps parce que les joueurs sans passeport européen ne peuvent pas entrer aussi facilement en Angleterre. Je suis curieux de savoir comment nos joueurs vont gérer cela", conclut Philippe Bormans.

Felice Mazzù : Un nouveau défi à Anderlecht

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Matchs amicaux : L’Union s’impose à Feyenoord et Louvain tient tête à Leicester

Football

L'Union Saint-Gilloise partage face au Sporting Lisbonne en amical

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous