RTBFPasser au contenu
Rechercher

Wimbledon

Philippe Dehaes optimiste : "On est en train de retrouver le Goffin qu'on avait l'habitude de voir"

Philippe Dehaes optimiste : "On est en train de retrouver le Goffin qu'on avait l'habitude de voir"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

David Goffin ne sera pas passé loin ! Longtemps dans le match et même devant au score, le Belge a finalement dû courber l’échine face au Britannique, Cameron Norrie. Une défaite, au bout du suspense et d’un gros combat, qui laissera sans doute un léger goût amer au Liégeois, vraiment pas passé loin d’une première demi-finale en Grand-Chelem. La question qui se pose dès lors est la suivante : quels enseignements tirer après un tel match ? Pour Philippe Dehaes, consultant et aux commentaires du match, ils sont plutôt positifs.

"On retrouve un David Goffin qui est presque à son niveau. En tout cas il a montré certaines fulgurances. Il nous a rappelé 2017, sa meilleure année. Il a été brillant à certains moments, on l’a vu bien dominer l’échange, on l’a vu bien servir, donc on est en train de retrouver le David Goffin qu’on avait eu l’habitude de voir et qu’on avait un petit peu perdu l’an dernier. A cause des blessures, à cause du Covid, à cause d’un tas de choses. Donc c’est positif, je suis assez optimiste. Après, il y a évidemment beaucoup de déception par rapport à sa défaite mais il a quand même montré un très bon niveau de jeu" explique-t-il au micro de Laurent Bruwier.

Retombé sur terre alors que la demi-finale lui tendait les bras, Goffin va devoir digérer la défaite : "Cela va être dur. Mais David a de l’expérience, il en a déjà vécues beaucoup des défaites, des victoires aussi, donc il va probablement vite évacuer ça. Alors oui, il est passé proche mais ce qui peut lui permettre d’oublier c’est que c’est, entre guillemets, pour du beurre, c’est à dire que ce qu’il a fait là ne lui a pas rapporté de points. Il est "juste" passé à côté d’un montant financier et, bien sûr, d’un certain prestige de faire une demi-finale à Wimbledon. D’ici un jour ou deux, il aura évacué ça. Et son équipe capitalisera probablement sur tout le positif et ce qu’il a fait depuis le début de la quinzaine."

Alors peut-on dire que David Goffin est en plein renouveau et a débuté sa 2e partie de carrière, celle qui doit le ramener vers les sommets du tennis mondial ? "Je ne sais pas si c’est le renouveau. En tout cas, très peu de personnes ont cru en sa renaissance. On n’était pas non plus à l’intérieur de son team. Jamais personne ne l’a réellement entendu ou écouté. Je pense qu’il n’a jamais réellement perdu la foi. C’était difficile parce que la gestion des blessures, il n’avait jamais dû la traverser. Le Covid, ça a joué aussi. Il a perdu la confiance, mais il n’a jamais perdu la foi. La preuve c’est qu’à Wimbledon, il a été présent. Donc la fin de saison peut être super positive pour lui, il reste un Grand-Chelem, s'il garde cet état d'esprit, il peut se passer de belles choses pour lui."

Quart de Finale : David Goffin s'incline en 5 sets face à Cameron Norrie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

RTBF

Articles recommandés pour vous