RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Une

Pierre Kroll était le premier invité de "Les Belges : Toujours la frite !"

Pierre Kroll était l'invité d'Armelle Gysen et Thibault Roland !

Les Belges : Toujours la frite !

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 nov. 2020 à 14:16Temps de lecture2 min
Par Alessia Lombardo

Le tout premier invité de "Les Belges : Toujours la frite" n'était autre que le talentueux Pierre Kroll, dessinateur et caricaturiste belge. Virus, liberté d'expression et vie privée, notre invité s'est livré sans langue de bois. 

La Covid-19 et le métier de caricaturiste

Pierre Kroll a abordé comment son métier de caricaturiste a du s'adapter à la situation sanitaire que connait actuellement notre pays, mais également le monde entier.

Si pendant le premier confinement, l'actualité a été une source d'inspiration pour lui, il n'en a pas été de même pour le second confinement annoncé ce week-end par notre Gouvernement. En effet, le monde a changé brutalement, et chacun, à notre échelle, avons du nous y habituer. Les habitudes de vie ont évolué, ce qui a permis à Pierre d'énormément chroniquer sur l'actualité. Mais voilà que la situation se reproduit, ce qui l'a contraint à redoubler d'imagination et de créativité ! Travaillant pour les médias, le caricaturiste se doit effectivement de traiter l'information "à la une". Pas toujours évident lorsque cette information persiste durant des semaines... 

Mais pas de panique, Pierre regorge d'inventivité et parvient toujours à rire de la Covid-19. Qui d'autre que lui pour donner le conseil suivant : "éternuez dans votre coude, et jetez-le après" ? 

La liberté d'expression

Quelle est la réaction de Pierre face à l'actualité concernant la liberté d'expression des caricaturistes ? Il n'en dort pas forcément très bien, bien évidemment. Pour rappel, en France, un professeur a été décapité après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet. 

Selon Pierre Kroll, son métier est actuellement au cœur de l'histoire. La liberté d'expression est mise à mal mais il est important de la faire valoir. Voir en France un Président de la République défendre des caricatures de "niches" le touche particulièrement. Si le combat ne se mène pas pour ce genre de caricature, nous pourrions très bien assister à un "effet domino" pour toute autre forme de caricature, ce qui n'est pas du tout souhaitable. 

L'impact de la situation sur la vie privée de Pierre Kroll

A titre personnel, Pierre gère plutôt bien la situation. Incontestablement, nous sommes plus touchés par deux personnes malades près de chez nous plutôt que par cent à l'autre bout du monde. Naturellement, ses dessins ont donc été impactés par la crise sanitaire lorsqu'elle a touché notre pays. 

Concernant sa vie privée, Pierre a la chance d'avoir une maison avec un jardin, ce qui lui a permis de se ressourcer durant le premier confinement. Et bien que son métier ne le mette au front, il ne met cependant pas sa vie en danger. En effet, son bureau est l'endroit où Pierre passe le plus de temps... Il y a même installé un rouleau pour vélo !

Alessia Lombardo

Sur le même sujet

Yves Coppieters était l'invité de "Les Belges : Toujours la frite !"

La Une

Live à domicile : un Mosimann nouveau confiné en Suisse

La Une

Articles recommandés pour vous