L'agenda Ciné

Pil : un film d'animation qui a tout bon

© Tous droits réservés

01 mars 2022 à 04:13Temps de lecture2 min
Par L'Agenda Ciné

Avec l’aide de ses deux amies fouines, Pil, une petite orpheline rusée et intrépide se débrouille comme elle peut pour survivre. Habituée à chaparder pour se nourrir, elle est peu appréciée des habitants de Roc-en-Brume et notamment par Grobard, un garde royal rondouillard au service du redoutable et redouté Régent Tristain.

Alors que la fête se prépare pour l’accession au trône du Prince Roland, Pil en profite pour s’introduire dans le château à la recherche d’un trésor qui y serait caché. En compagnie de Rigolin, un jeune troubadour ventriloque avec qui elle a sympathisé, elle surprend le Régent intriguer pour évincer le Prince Roland du trône et garder le pouvoir. Mais le breuvage mortel que Tristain avait concocté, modifié accidentellement, transforme finalement le Prince en " chatpoule ", une créature mi- chat, mi- poule. Pil, déguisée en Princesse, motivée par l’espoir de mettre la main sur le trésor, va devoir partir avec ses amis à la rencontre d’une sorcière, la seule à pouvoir confectionner un contrepoison qui redonnera au prince forme humaine, le meilleur moyen de contrecarrer les plans du Régent… 

Cocorico

PIL

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

C’est à un studio d’animation français, TAT productions, fondé en 2000 à Toulouse, que l’on doit ce film qui n’a rien à envier aux meilleurs films en images de synthèse américains.

C’est donc à la suite d’un petit rongeur que nous découvrons la cité médiévale de Roc-en-Brume avec ses rues pavées, ses tours carrées, ses maisons à colombages inspirées de certains des plus beaux sites de l’Occitanie tels que Saint Cirq-Lapopie, Cordes sur ciel, Rocamadour ou encore Carcassonne. Un ancrage régional idéal, au rendu magnifique, pour planter le décor d’une histoire se situant au Moyen Âge… avec ce personnage drôlissime de troubadour dont la silhouette la moustache et l’accent ont tout à voir avec un certain Francis Cabrel !

Comme pour tout bon film s’adressant aux enfants, Pil nous embarque sans peine et à un bon rythme, à la suite de son héroïne, une jolie frimousse absolument sympathique, dans une série d’aventures pleines de rebondissements.

Conte à rebours

© Tous droits réservés

Mais si l’on s’amuse tant, c’est que comme dans Shrek le film détourne avec bonheur tous les codes du genre : le prince, s’il est bien bâti, est assez benêt ; et ce n’est pas lui qui va sauver la princesse, mais bien la princesse qui va le sortir de ce mauvais pas. D’ailleurs la princesse n’en est pas une et elle ne finira pas mariée au prince ! Quant à la licorne, elle est très loin de l’idée que l’on s’en fait habituellement…

L’autre point fort du film, ce sont tous les personnages secondaires. Ils sont tous plus attachants et savoureux les uns que les autres à commencer par Rigolin, bouffon balourd qui laisse à sa marionnette Maître Crapulo, une chaussette au franc-parler revigorant, le soin d’asséner non sans humour ce qu’il faut de piques à l’attention des nobles.

Une inventivité et une effronterie que l’on retrouve également avec le personnage de Pil, une punkette en habit de princesse qui pourra, au terme de cette aventure, s’enorgueillir de faire sienne la devise du royaume : " Pour bâtir un royaume, il faut savoir où trône la noblesse ".

Entre humour, superbe animation et jolis messages livrés au passage sur la différence, le courage, la solidarité ou encore la famille, ce film a de quoi ravir les enfants comme les parents… aucune hésitation donc, courez le voir !  

Inscrivez-vous à la newsletter l'agenda Ciné

Recevez chaque semaine un condensé des sorties cinéma de la semaine, les actus de vos acteurs préférés, des concours.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous