RTBFPasser au contenu
Rechercher

Plan été coronavirus : Horeca, musées et salles de sport doivent désormais enregistrer leurs appareils de ventilation

Point presse covid-19 du 28/05/2021 : les systèmes de ventilation devront être enregistrés dès aujourd'hui

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

28 mai 2021 à 10:27Temps de lecture1 min
Par Africa Gordillo

Lors du point presse du Centre interfédéral de Crise, Michel Degaillier du SPF Santé publique a précisé les nouvelles mesures qui entrent en vigueur aujourd’hui pour les systèmes de purification de l’air, tel que prévu dans le plan été. Tous les appareils doivent être enregistrés auprès du SPF santé publique à partir d’aujourd’hui. "Cela nous permettra d’avoir une meilleure vue d’ensemble et un meilleur contrôle sur le marché", a précisé Michel Degailler qui est ensuite revenu sur l’importance de la ventilation dans la limitation de la transmission du Covid 19 dans l’air.


►►► À lire : Les mesures de la première phase du plan d’été


La nouvelle réglementation interdit certains appareils nocifs pour la santé comme ceux équipés de lampes UVC, les produits qui génère de l’ozone, ionise l’air ou utilise du plasma froid. Mais "des dérogations sont possibles pour permettre aux fabricants de montrer que leurs produits ne sont pas dangereux et efficaces", via des tests. L’un des objectifs est de mieux informer les consommateurs sur les produits qu’ils achètent.

Un site pour enregistrer le système de ventilation

La réglementation ne s’applique pas aux produits à des fins médicales. Elle vise uniquement les produits utilisés dans des locaux clos mais ouverts au public, comme les restaurants, les cafés, les musées, les salles de sport, etc.

Un site web a été créé pour les fabricants (www.corona-ventilation.be) où ils trouveront toutes les informations utiles pour l’enregistrement des appareils de purification d’air.


►►► Pour compléter, le point presse du Centre de crise : "Les hôpitaux vont pouvoir reprendre progressivement une activité normale"


Début juin, le site web permettra aux gestionnaires d’espaces publics de consulter la liste des systèmes enregistrés et vérifiés. Ces gestionnaires publics ne sont pas, eux, contraints d’utiliser de tels purificateurs mais "C’est un moyen supplémentaire et important", a encouragé Michel Degailler du SPF Santé publique, "pour garantir une bonne ventilation, même si aucun système ne peut garantir un air débarrassé de 100% du virus". Les règles d’or restent donc d’application.

Sur le même sujet

Coronavirus : l’Inspection économique va davantage contrôler la ventilation dans les lieux clos

Assouplissement des mesures dans l’HoReCa : un soulagement pour le personnel et les clients

Articles recommandés pour vous