On n'est pas des pigeons

Planter des arbres pour capter le CO2 que votre avion émet dans l'atmosphère : vous êtes partant ?

Compensation carbone

Prendre l'avion, ça pollue et ça nous fait culpabiliser. La bonne nouvelle, c'est que nous pouvons COM-PEN-SER. Certaines compagnies aériennes proposent de payer une compensation pour les émissions de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère par l'avion où vous êtes monté à bord.

Pigeons a voulu savoir si ce mécanisme de compensation est uniquement une façon de se donner bonne conscience ou si, au contraire, une tonne de CO2 compensée sera bien utilisée pour réduire une tonne de CO2 dans les projets sélectionnés par les compagnies aériennes.

Qu'en est-il des projets de Ryanair, par exemple

Ryanair se vante d'avoir déjà versé pas moins de 3,5 millions d'euros à des associations environnementales. Dans le programme environnemental de Ryanair, on trouve une liste de projets : First Climate en Ouganda, Renature Monchique au Portugal, Improved Kitchen Regimes au Malawi ou encore une centrale éolienne en Turquie. Nous avons contacté ces organismes pour leur demander quelle était la contribution effective de Ryanair. Aucun d'entre eux ne nous a répondu.

Greentripper, calculateur indépendant de l'impact environnemental de votre voyage

En utilisant le calculateur Greentripper, on obtient qu'un aller-retour Brussels-Airport Zaventem-Barcelone équivaut à 0,4 tonnes de CO2. Pour compenser, il faut verser 26,62€ en vue de soutenir un projet.

"Greentripper", explique Anne Robertz, la directrice de l'association bruxelloise de défense de l'environnement, "est un calculateur en ligne qui permet aux voyageurs de calculer leur impact environnemental quand ils voyagent".

Anne Robertz est persuadée que le mécanisme de compensation n'est pas une façon de se donner bonne conscience. Elle contre-argumente: son association "est auditée chaque année par Forum Ethibel, qui est un auditeur reconnu et qui va attester que tout l'argent utilisé l'est pour réduire ces tonnes de CO2 justement." Autrement dit, " Et donc, une tonne de CO2 qui va être compensée va être utilisée pour réduire une tonne de CO2 dans les projets sélectionnés."

Commercial airliner with green contrail on blue background.
Commercial airliner with green contrail on blue background. Getty Images

Le mécanisme de compensation n'a pas de succès chez les voyagistes

... il n'y a jamais eu quelqu'un qui me l'a demandé. Mais je l'ai rarement proposé.

Selon l'agent de voyage, Frédéric Forthomme, " il n'y a jamais eu quelqu'un qui me l'a demandé. Mais je l'ai rarement proposé..." Il estime que " c'est un supplément qui donne bonne conscience. Mais ça reste un supplément." Lui, il préférerait que l'on dise: "une compagnie qui vend un billet 100€ devrait donner 1 ou 2€ à un organisme reconnu". Et d'ajouter que "c'est un autre débat".

Le mécanisme de compensation a quasi zéro impact sur le climat, selon Greenpeace

"Ce mécanisme de compensation carbone n'est qu'un moyen offert par les compagnies aériennes au voyageur pour diminuer son sentiment de honte de prendre l'avion", analyse Carine Thibaut, porte-parole de Greenpeace Belgique. Mais "en réalité, il a quasi zéro impact sur le climat."

Il y a peu de certitude sur la capacité des arbres à capter du CO2 pendant 20 à 25 ans.

Pour elle, le problème, "c'est que ces compensations carbone, elles financent des projets qui soit, vont planter des arbres, soit, vont protéger des espaces naturels d'une destruction. " Selon Greenpeace, on a cependant "peu de certitude sur la capacité des arbres à capter du CO2 pendant 20 à 25 ans." Et c'est justement cet argument qui est avancé pour justifier le mécanisme de compensation ! "La question de planter des arbres, en fait, ça tient compte d'une durée de vie de 20 à 25 ans d'une forêt, qui va capter la quantité de CO2 que vous auriez émis dans l'atmosphère." explique Carine Thibaut.

Au lieu de songer à compenser, aussi bien Greenpeace que Greentripper, recommandent de réduire drastiquement nos déplacements en avion. Et vous, compensez-vous ? Ou pas ?

Loading...

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook et sur YouTube.

Sur le même sujet

La Norvège, futur cimetière du CO2 européen ?

Environnement

La compensation carbone n'est plus une option chez Lufthansa, c'est une gamme de tarifs

Ecologie

Articles recommandés pour vous