RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Plusieurs CPAS bruxellois n'ont pas encore payé la prime fédérale de 50 euros

Le CPAS de Schaerbeek fait partie des mauvais élèves
09 sept. 2020 à 15:33Temps de lecture2 min
Par Philippe Carlot

Cet été, le gouvernement fédéral a décidé d'octroyer une "prime Covid" d'un montant de 300 euros aux revenus les plus faibles, afin de compenser les pertes de pouvoir d'achat liées à la pandémie. Les 300 euros ne sont pas versés en une fois mais en six mensualités échelonnées entre les mois de juillet et décembre 2020.

Des retards de paiement

Les Cpas ont reçu les instructions du SPP Intégration sociale le 9 juillet. Et mi-août, le SPP a versé à l'ensemble des Cpas une avance représentant 85% des montants à octroyer aux bénéficiaires du RIS (revenu d'intégration sociale) ou de son équivalent. La prime est inconditionnelle. Aucune enquête sociale préalable n'est requise. Si de nombreux CPAS ont pu rapidement s'acquitter de leurs obligations pour juillet et août, il reste encore, à ce jour, plusieurs de ces institutions communales qui restent en défaut, quoi qu'en dise le Ministre de l'Intégration sociale, Denis Ducarme.

Des milliers de Bruxellois dans l'attente

Les CPAS d'Uccle et de Schaerbeek ont confirmé ne pas encore avoir réussi à payer la prime de juillet et d'août. Molenbeek a payé juillet mais pas encore août. Forest connaît également des retards. Au total, cela représente des milliers de bénéficiaires. Les raisons de ces retards sont multiples. Il y a d'abord les difficultés liées au manque de personnel administratif pendant les vacances pour traiter tous les dossiers. 

Le SPP Intégration sociale a demandé que chaque dossier de prime fasse l'objet d'une délibération individuelle du CSSS (conseil spécial du service social, l'organe chargé de se prononcer sur les demandes d'aide sociale), ce qui a contribué à ralentir les paiements. D'autant, ajoute l'un de nos interlocuteurs, qu'il a fallu créer une ligne budgétaire spéciale pour pouvoir liquider la prime. Si certains Cpas ont pu rapidement surmonter ces contraintes, d'autres invoquent des problèmes informatiques pour expliquer le retard accumulé. 

Déficit d'information

Une usagère du Cpas de Schaerbeek déplore avoir appris l'existence de cette prime par la presse. Elle a entendu dire que certains bénéficiaires avaient déjà perçu les montants des deux mois de vacances d'été. Mais pour sa part, elle n'a reçu aucune information de la part des assistantes sociales de Schaerbeek. Présidente du Cpas de la Cité des Anes, Sophie Querton admet qu'il y a sans doute eu "un déficit d'information. Vous savez comme moi que depuis le mois de mars, on a des informations qui arrivent tous les jours, qui sont parfois contradictoires et donc il faut arriver à gérer toutes ces informations, ce qui a été intense. Il y a certainement des améliorations à apporter à notre communication mais nous ne sommes pas les seuls". 

Sophie Querton promet que les primes de juillet, août et septembre seront payées lundi, mardi et mercredi de la semaine prochaine. Uccle également annonce un versement des primes "dans les prochains jours".

 

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous