Polémique singe-nègre en France : qu'a vraiment dit l'ancien président Nicolas Sarkozy ?

L'ancien président français Nicolas Sarkozy

© Capture d'écran TMC

11 sept. 2020 à 08:30 - mise à jour 11 sept. 2020 à 08:30Temps de lecture1 min
Par A. Lechien

L’ancien président français Nicolas Sarkozy est fortement critiqué sur les réseaux sociaux après son passage jeudi dans l’émission "Quotidien" sur TMC. Au cours de l’interview il se plaint de ne pas pouvoir s’exprimer librement, sous peine d’être condamné publiquement : "Si on n’emploie pas des mots que les gens entendent et qui leur signifient que nous, qui sommes privilégiés, nous comprenons dans quel enfer ils vivent, à ce moment-là, si vous ne faites pas ça avec des bons mots, vous décrochez toute une partie de la population". Il condamne alors "cette volonté des élites qui se pincent le nez, qui sont comme les singes, qui n’écoutent personne". Il poursuit : "On a le droit de dire singe ? Parce qu’on n’a plus le droit de dire les… On dit quoi maintenant Les Dix petits soldats, c’est ça ?", faisant référence au fait que le titre français du roman d’Agatha Christie "Les Dix petits nègres" avait été rebaptisé "Ils étaient Dix".

Loading...

L’humoriste Sophia Aram a réagi sur Twitter, interpellant l’ancien président : "Alors Nicolas, comment te dire, le mot que tu cherches ce n’est pas "singe" mais "nègre"… En revanche que tu fasses le lien ÇA PÈSE UNE TONNE BORDEL DE MERDE !"

Du côté politique, l’eurodéputé français EELV Yannick Jadot qualifie l’intervention de Nicolas Sarkozy de "naufrage raciste"

Loading...

"Elle progresse, la société", ironise Nicolas Sarkozy dans la suite de l’interview.

C’est surtout l’association immédiate du terme "singe" que fait l’ancien président français avec le mot qu’il fait semblant d’avoir oublié ("nègre") qui choque sur l’internet, rappelant d’autres expressions qu’il a utilisées dans le passé. Alors qu’il était ministre de l’Intérieur en 2005, Nicolas Sarkozy avait déclaré qui fallait "nettoyer au Kärcher" certains quartiers. Il avait aussi qualifié de "racaille" les habitants des banlieues françaises.

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Articles recommandés pour vous