Guerre en Ukraine

Pologne : proposition de créer un fonds d'aide à l'Ukraine avec les actifs russes confisqués

© AFP

14 mars 2022 à 14:22Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a proposé lundi à Varsovie que les actifs de l'Etat et des oligarques russes gelés en Occident soient confisqués définitivement et destinés à un fonds pour la reconstruction de l'Ukraine.

"L'agresseur brutal ayant attaqué un pays doit payer le prix le plus élevé qu'on puisse imposer en démocratie et dans le cadre de la coexistence pacifique des nations", a dit M. Morawiecki à l'issue d'une rencontre avec ses homologues lituanienne Ingrida Simonyte et ukrainien Denys Chmygal.

Il a appelé la communauté internationale à donner aux Ukrainiens "un espoir de reconstruction, l'espoir d'un avenir" qui doit s'appuyer "sur un grand fonds basé sur les actifs russes" saisis.   

"Gelez les actifs de l'Etat russe complètement, confisquez-les. Gelez les actifs des oligarques russes, grands et petits, hommes d'affaires et politiciens. Qu'ils servent aux gens, aux victimes désarmées du régime de Poutine. Qu'ils servent à la reconstruction de l'Etat qui défend héroïquement son indépendance et sa souveraineté", a-t-il dit.

Renforcement des sanctions

Mme Simonyte et M. Chmygal se sont eux aussi prononcés pour le renforcement des sanctions.

M. Chmygal, qui a qualifié la Russie d'"Etat terroriste", a renouvelé l'appel ukrainien à l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de son pays pour "sauver des milliers de vies des Ukrainiens tués par des bombardements aériens" russes.

Cette demande a déjà été écartée par les pays occidentaux, qui estiment que cette mesure pourrait être considérée comme un acte de guerre.

Le Premier ministre ukrainien a remercié ses partenaires pour leur appui à l'aspiration de son pays à rejoindre l'Union Européenne. "Les Ukrainiens veulent voir la perspective de l'adhésion de leur pays à l'UE", a-t-il dit.

La première ministre lituanienne, qui a estimé que "l'impact complet des sanctions serait ressenti seulement au bout d'un certain temps", a affirmé que ces mesures devraient viser aussi le Bélarus parce que ce pays "a prêté son territoire pour cette invasion méprisable de l'Ukraine".

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : moins d’Ukrainiens ont traversé la frontière pour se réfugier en Pologne

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : la Pologne remboursera les particuliers qui hébergent des exilés

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous