Champions League - Foot

Porté par un gamin de 19 ans, Bruges cueille Leverkusen et entame parfaitement sa campagne de Ligue des Champions !

Porté par un gamin de 19 ans, Bruges s’offre Leverkusen et entame parfaitement sa campagne de Ligue des Champions !

© © Tous droits réservés

07 sept. 2022 à 04:15 - mise à jour 07 sept. 2022 à 21:36Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

L’exploit était à portée de mains et Bruges a magnifiquement accompli sa mission. Opposés au Bayer Leverkusen, les Blauw&Zwart ont profité de la mauvaise passe actuelle de leur adversaire (et d’un peu de chance en fin de match) pour remporter les trois points et entamer, de la meilleure des manières, leur campagne de Ligue des Champions (1-0).


Une fois n’est pas coutume dans un football qui voue un culte aux attaquants, ce succès porte le nom d’un défenseur, Abakar Sylla. 19 ans à peine et six petits matches de Pro League dans les pattes jusque-là.

Titularisé par son Carl Hoefkens en lieu et la place d’un Dedryck Boyata par exemple, le jeune Ivorien n’a pas semblé paralysé par l’enjeu de ce baptême du feu européen endiablé. Pas du tout même.

Infranchissable en début de match, il a dégoûté, quasiment à lui tout seul, les attaquants allemands, ses longues jambes traînant dans la surface pour dévier ou bloquer le moindre ballon.

Dur sur l’homme, incisif à la récupération, Sylla a couronné sa 1e mi-temps XXL en plantant un but prépondérant, s’élevant plus haut que l’armée de crânes allemands au premier poteau pour dévier un corner de Andreas Skov Olsen et profiter d’un cadeau du gardien Hradecky.

Mis sur de bons rails juste avant l’entracte, les Brugeois se sont alors mis en mission commando pour faire le gros dos et résister aux offensives adverses. Et si elles ont d’abord été timides, elles ont (logiquement) fini par déferler sur le but de Simon Mignolet, dans un dangereux jeu du chat allemand et de la souris brugeoise.

Notamment à la demi-heure, alors que le score était encore vierge, sur ce poteau trouvé par un remuant Moussa Diaby. Puis après la pause sur une belle frappe de Bakker. Mais surtout à la 75e minute quand Patrick Schick a pensé égaliser en reprenant un centre de Callum Hudson-Odoi. But finalement annulé pour un hors-jeu… d’un millimètre à la base de l’action.

Un but annulé qui va sonner le glas d'Allemands qui s'avoueront vaincus quelques minutes plus tard. Solidaire, combatif jusqu'au bout, Bruges prend les commandes de ce groupe B... aux côtés de l'Atletico Madrid, venu à bout de Porto au bout d'une soirée hallucinante (2-1). Au vu de ce groupe finalement homogène et de ce qu’ils ont montré ce soir, les Brugeois auraient tort de brider leurs ambitions.

Loading...
Loading...

Sur le même sujet

Bruges – Leverkusen : "On a fait une bonne répétition générale mais la Champions League, c’est autre chose", prévient Mignolet

Champions League - Foot

Pro League : Avec une 3e victoire de suite, Carl Hoefkens a trouvé la formule avec le Club Bruges

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous