C'est vous qui le dites

Pour Jacqueline Galant, il faudrait un "permis" pour avoir un enfant : la suivez-vous dans cette idée ?

© Tous droits réservés

Pour Jacqueline Galant, il faudrait un "permis" pour avoir un enfant. La députée MR a déclenché une vague de réactions après avoir tenu ces propos sur la chaîne LN24. Aujourd’hui, elle le précise dans la presse sans faire marche arrière. Elle estime que, comme pour adopter un poisson rouge en Wallonie, il faudrait qu’au moment où un enfant est attendu, une déclaration soit faite pour que les futurs parents soient accompagnés, qu’ils prennent conscience que devenir parents, ça change une vie, ça ne s’improvise pas, que ça ne se résume pas à faire des tartines au choco tous les matins.

Vous la suivez dans son idée de " permis " pour être parents ? C’est la question que l’on vous posait ce matin sur "C’est vous qui le dites".

© Getty Images

"Un suivi régulier et une aide familiale deux fois par semaine"

Sabine, une auditrice de Liège, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Avant même d’avoir un enfant, je pense que les futurs parents devraient passer un test concernant conséquences de leur décision. Peut-être devrait-on mieux éduquer les jeunes à cela à l’école, mais il faut aussi un suivi obligatoire. Si les futurs parents échouent au test, il faut prévoir une stérilisation temporaire. Il y a des jeunes de 16 ans qui ont des enfants et ils ne leur apportent pas grand-chose. Je suis famille d’accueil, j’ai recueilli des enfants maltraités et ils sont très nombreux. Il faut absolument un suivi régulier et une aide familiale deux fois par semaine, par exemple. Le permis doit être refusé temporairement pour les personnes sous influence de drogues ou d’alcool, pas de vie de stable, pas de revenus corrects, etc."

© Tous droits réservés

"Il faut conscientiser avant la création de l’enfant"

À Charleroi, Julie nous partage son opinion : "Le mot " permis " est un peu fort, mais l’idée de conscientiser les parents est vraiment bonne. Quand on fait un parcours PMA, on est suivi psychologiquement, on vérifie si on a les structures nécessaires pour accueillir un enfant. Une famille traditionnelle n’a pas ce suivi et n’est pas conscientisée au fait d’avoir un enfant, ça devrait être le cas, les futurs parents devraient être suivis. Il faut conscientiser avant la création de l’enfant."

© Getty Images

"Ces personnes devraient être suivies par des aides familiales"

Le débat se termine avec Didier à Coxyde : "Une connaissance accueille des enfants. Il y a quelques mois, elle a vu un jeune couple qui revenait avec un enfant. Son frère est déjà en foyer car ils ne sont pas capables de l’élever, mais ils ont déjà un second enfant. Ces personnes devraient être suivies par des aides familiales. Je pense qu’il faut laisser aux gens la chance d’avoir un enfant, et voir ensuite si tout se passe bien pour en avoir un deuxième."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous