RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

Pour vous, c’est quoi « se sentir en Belgique » ?

27 avr. 2022 à 12:07 - mise à jour 27 avr. 2022 à 12:08Temps de lecture2 min
Par C'est vous qui le dites

Quand il roule dans Molenbeek, Conner Rousseau, le président de Vooruit, ne se sent pas en Belgique. Il a tenu dans un premier temps ces propos dans une interview au magazine Humo, où il a ajouté en parlant des Molenbeekois que la plupart de ces personnes étaient nées ici, mais qu’à cause de la pénurie d’enseignants et des gens qui donnent cours en arabe en classe, ils ne parlent pas français. Sur Radio 1, il a précisé sa pensée en insistant sur le fait qu’il plaidait pour une bonne mixité sociale. Que dans certaines régions, on ne parle quasiment qu’arabe et que les enfants ne sont donc pas encouragés à parler le néerlandais ou le français. Depuis, la polémique enfle, le président des socialistes flamands est accusé d’avoir tenu des propos racistes et stigmatisants.

Pour vous, c’est quoi " se sentir en Belgique " ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

"Il n’y a pas de problème linguistique"

Clémentine, une auditrice de Molenbeek, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : “Je suis Belge et j’habite à Molenbeek. Nous sommes quatre dans mon immeuble, une Polonaise, un Marocain, un Sénégalais et une Belge. Nous sommes quand même à Bruxelles, en capitale, donc je ne vois pas le problème. Au bistro, tout le monde est bilingue et il y a beaucoup de néerlandophones, il n’y a pas de problème linguistique. Se sentir en Belgique, selon moi, c’est être dans un pays démocratique, avec de bonnes personnes et être une terre d’accueil.”

BELGA PHOTO – LAURIE DIEFFEMBACQ

"Le multiculturalisme est le point fort de la Belgique"

Du côté de Wezembeek-Oppem, Chris nous partage son avis : “Personne n’est 100% Belge. Le multiculturalisme est un des points forts de la Belgique, on ne peut pas l’abandonner. Je travaille dans une auto-école à Bruxelles, plus de la moitié de mes élèves viennent de Molenbeek et ça se passe très bien. Il faut garder un peu de ses origines, alors si des cours après l’école se donnent en arabe, ce n’est pas mal pour eux.”

GOOGLE

"On est toujours accueilli avec un sourire"

Le débat se termine à Molenbeek avec Alexandra : "Conner Rousseau n’a pas tout à fait tort, mais ça dépend de quel côté on se situe dans Molenbeek. Il y a en effet un côté où la plupart des gens ont gardé la culture musulmane."

La plupart des magasins sont musulmans, tout est fait pour garder la culture

"Ça ne me dérange pas plus que ça, mais lorsque je m’y rends, comme je suis très blanche, je suis très observée. Si je parle français, c’est presque un problème pour me comprendre, même si on est toujours accueilli avec un sourire. Ils ont tendance à garder la langue arabe.”

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Les Wallons ne veulent pas bosser ?

C'est vous qui le dites

500 € par mois pour les jeunes, vous aimez l’idée ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous