Psychologie

Pourquoi certains hommes deviennent agressifs lorsque leur virilité est menacée ?

Pourquoi certains hommes deviennent agressifs lorsque leur virilité est menacée ?
02 janv. 2022 à 12:00Temps de lecture3 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Qu'est-ce qui explique que certains se sentent plus menacés que d'autres par ces injonctions qui touchent à leur virilité ? Une équipe de chercheurs américains a planché sur le sujet.

Une susceptibilité inégalement partagée

Des chercheurs de l'université Duke (États-Unis) se sont intéressés à un phénomène très spécifique : certains hommes - pas tous, et c'est justement ce qui pose question - réagissent de manière agressive lorsque leur virilité est menacée. Un constat qui pourrait être lié, selon eux, à la pression de la société mais également à la perception de chacun sur la notion de masculinité et davantage encore au niveau d'importance que les hommes peuvent accorder à l'opinion des autres sur le sujet. 


Lire aussi : Les enfants, en particulier les garçons, associent le pouvoir à la masculinité dès l'âge de 4 ans


Les auteurs de l'étude ont mené leurs recherches auprès de 195 étudiants de premier cycle et d'un groupe de 391 hommes âgés de 18 à 56 ans. Les participants ont d'abord été soumis à un questionnaire sur leur "connaissance du genre" avec des sujets stéréotypés comme le sport ou la mécanique automobile.

Puis les chercheurs les ont informés au hasard de leur score en précisant que celui-ci était soit inférieur soit supérieur à la moyenne. Ils leur ont également fait savoir, au passage, qu'ils étaient "moins virils que l'homme moyen" lorsque leur score était faible. L'objectif étant de simuler une menace contre leur virilité pour découvrir leurs réactions.

La pression sociale fragilise les hommes les moins assurés

"Nos résultats suggèrent que plus un homme ressent de la pression sociale pour être masculin, plus il peut être agressif. Lorsque ces hommes sentent qu'ils ne respectent pas les normes de genre strictes, ils peuvent ressentir le besoin d'agir de manière agressive pour prouver leur virilité", explique Adam Stanaland, étudiant en doctorat à l'université Duke et principal auteur de l'étude.

Les chercheurs précisent que les hommes dont le sens de la masculinité était profond sont restés imperturbables lors de la réception des résultats, même en cas de score faible.


Lire aussi : Déconstruire les masculinités toxiques (1/4): "Sois fort, ne pleure pas"


Cela n'a pas été le cas chez ceux dont le sens de la masculinité s'est révélé plus fragile, et davantage encore lorsqu'il dépendait de l'opinion des autres.

Certains de ces participants ont déclaré se comporter "comme un homme" en raison de certaines pressions sociales comme le désir de s'intégrer, d'être aimés ou encore d'avoir des rendez-vous.

Un autre test a été proposé à l'ensemble des volontaires. Les chercheurs ont fourni des fragments de mots que les participants ont dû compléter pour découvrir si leur état d'esprit était négatif, agressif ou au contraire positif.

Les hommes dont le sens de la masculinité était considéré comme plus fragile ont eu tendance à créer des associations violentes plutôt que des mots neutres ou positifs. A titre d'exemple, lorsqu'il fallait former un mot avec les lettres "ki", ils ont écrit "kill" ("tuer") alors qu'ils auraient très bien pu se diriger vers le mot "kiss" ("bisou"), estiment les chercheurs. Le constat a été le même avec les lettres "blo", qui ont donné "blood" ("sang") au lieu de "blow" ("coup") ou "bloom" ("fleur"), précisent-ils.

Les hommes de 18 à 30 ans plus sensibles sur la question

Les auteurs expliquent également que les participants à l'étude les plus jeunes étaient plus susceptibles de fournir des réponses agressives, notamment ceux âgés de 18 à 29 ans. Plus les participants étaient âgés, plus leurs réponses étaient modérées. Une chose que les chercheurs expliquent par le fait que le sens de la masculinité des hommes plus jeunes dépend plus fortement de l'opinion d'autrui.

"Alors que les hommes tentent de trouver ou de prouver leur place dans la société, leur identité masculine peut être plus fragile. Dans de nombreux endroits, cela signifie que les hommes plus jeunes voient constamment leur virilité menacée. Ils doivent prouver leur virilité chaque jour de leur vie", conclut Adam Stanaland.

Sur le même sujet

Quand Instagram dénonce la virilité abusive : trois comptes à follow

Psychologie

Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels?

Psychologie

Articles recommandés pour vous