RTBFPasser au contenu
Rechercher

Surfons Tranquille

Pourquoi ces contenus qui correspondent à vos centres d’intérêt ?

Surfons Tranquille

Pourquoi ces contenus qui correspondent à vos centres d’intérêt ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Utilisez Internet en toute sécurité avec Surfons Tranquille à 13h45 dans Lunch Around The Clock sur Classic 21 !

Cette semaine, une réponse à la question de deux auditeurs qui s’étonnent de recevoir des publicités en rapport avec des contenus consultés sur leur smartphone. Nous avions déjà évoqué ce pistage à partir des sites web que nous visitons et qui vous proposent le pouce levé de Facebook. Ce qui nous donne la possibilité de liker le contenu.

Cette icône va en effet permettre de savoir ce qui retient notre attention mais aussi, via les cookies qui auront intégré notre navigateur, de nous proposer des contenus en rapport avec ce qui nous a fait réagir. Et ce pistage concerne évidemment notre smartphone.

Dans l’environnement Android, vous devez savoir qu’un grand nombre d’applications intègrent le kit de développement de Facebook, baptisé SDK. Avec lui, lorsqu’un développeur crée son application, il va vous permettre de vous y connecter en faisant usage de votre compte Facebook. Il pourra ainsi disposer de statistiques concernant l’usage de l’application ou encore la mettre en avant via des publicités sur Facebook.

Une étude concernant 34 applications comme Spotify, Shazam ou encore Trip Advisor, a permis d’en savoir un peu plus. Parmi les applications analysées, 61% d’entre elles vont transmettre des données dès que vous les utilisez et ceci, sans rien vous demander. Même si vous n’avez pas de profil ou que, si vous en avez un, vous ne l’utilisez pas pour vous connecter, Facebook va toutefois recevoir votre identifiant publicitaire Google.

Ce qui va permettre aux annonceurs de relier les données sur votre comportement dans un profil complet. Si elles sont combinées, les données de différentes applications peuvent brosser un tableau fin et intime de vos activités, des intérêts, de vos comportements et de vos routines. Et certaines peuvent partager des données de catégorie spéciale, comme celles en rapport avec votre santé.

Facebook n’est évidemment pas le seul à fonctionner de la sorte. Google utilise également un SDK qui est intégré dans 88% des applications Android. Et il est également plus que probable que cette collecte d’informations concerne également Apple et ses iPhones. Prenez donc le temps de vous documenter et de vérifier les paramètres.

Retour sur d’autres sujets à lire ou à écouter

Sur le même sujet

Inviter vos enfants à la prudence s’ils partagent des photos

Surfons Tranquille

Linkedin est devenu source d’information pour les escrocs

Surfons Tranquille

Articles recommandés pour vous