Environnement

Pourquoi cette tempête s'appelle-t-elle Eunice? Et pourquoi la Belgique a-t-elle proposé Jean-Louis dans les futurs noms?

© AFP or licensors

18 févr. 2022 à 10:29 - mise à jour 18 févr. 2022 à 12:25Temps de lecture2 min
Par Paul Verdeau

La tempête qui passe sur la Belgique (et une partie de l’Europe de l’Ouest) ce vendredi porte un petit nom : Eunice. Mais d’où vient-il ? Comment les instituts météorologiques choisissent le prénom des tempêtes et des cyclones ?

La nomenclature des tempêtes en Europe est décidée par trois groupes de pays : celui du Nord-Ouest de l’Europe (Royaume-Uni, Irlande et Pays-Bas), celui de l’Europe du Sud-Ouest (France, Belgique, Luxembourg, Espagne et Portugal), auxquels se sont ajoutés cette saison les groupes "Méditerranée orientale" (Grèce, Chypre et Israël) et "Méditerranée centrale" (Italie, Croatie, Slovénie, Monténégro, Macédoine du Nord et Malte).

Evelyn ou Eunice ?

Chaque groupe décide, pour la saison hivernale, d’une liste de prénoms à attribuer aux tempêtes qui pourraient se déclarer. Cette liste se fait par ordre alphabétique, et doit alterner les prénoms féminins et masculins. Par exemple, dans le groupe d’Europe du Sud-Ouest, où figure l’Institut Royal météorologique (IRM), la liste propose Aurore (féminin), Blas (masculin), deux noms qui ont déjà servi cette année, puis Celia, Diego, Evelyn… En Europe du Nord-Ouest, c’est plutôt Arwen (féminin), Barra (masculin), Corrie, Dudley… et donc Eunice. Le Met Office, l’institut britannique, avait notamment demandé aux citoyens de faire des propositions de prénoms, et avait reçu des milliers de réponses.

© IRM – KMI

Mais lorsqu’une tempête traverse l’Europe, quel prénom choisit-on au final ? Pour des raisons évidentes d’intercompréhension, une tempête ne change pas de nom en changeant de groupe de pays. En réalité, la tempête prend son nom lorsqu’elle déclenche un code orange (risque fort) dans un pays. En fonction du groupe de pays, elle est alors baptisée et garde ce nom dans les futurs pays qu’elle balayera. Eunice a déclenché l’alerte orange, devenue rouge, au Royaume-Uni et gardera donc son nom du Nord-Ouest.

Le groupe d’Europe du Sud-Ouest date de 2017, mais la Belgique ne l’a intégré qu’en 2019. L’IRM n’a pas été classé avec les Pays-Bas, mais plutôt avec la France. "J’imagine qu’ils nous ont placés avec la France parce que le français est l’une de nos langues nationales officielles", avançait à l’époque David Dehenauw, météorologue, qui était partisan d’uniformiser les noms des tempêtes à l’échelle européenne à l’avenir.

A noter que dans la liste de cette saison en Europe du Sud-Ouest figure un prénom familier, proposé par l’IRM : Jean-Louis. Un hommage à Jean-Louis Van Hamme, le Monsieur Météo de la RTBF dans les années 1960 et 1970, qui nous a quittés en 2018, à l’âge de 88 ans.

La tempête Eunice commence à frapper le Royaume-Uni

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous