Regions Bruxelles

Pourquoi et comment les feux passent-ils au rouge ?

06 mai 2021 à 13:05Temps de lecture3 min
Par saa

Vous aussi vous avez déjà pensé que les feux de signalisation étaient trop souvent rouges ? Qu’il passe au rouge alors que vous avez déjà attendu au carrefour précédent ? Pourquoi ne pas prévoir plus de " vert " ? Peut-on mieux synchroniser les feux entre eux ? Autant de questions qui méritent bien un petit éclaircissement sur la programmation des feux.

En fonction de la circulation

Pour chaque carrefour, une grille préprogrammée gère le passage au rouge et au vert des feux des différentes branches et bandes de l’intersection. Cette grille est placée dans un contrôleur de trafic protégé par une armoire (les armoires blanches situées sur les trottoirs). Ce contrôleur de trafic agit sur les interrupteurs électroniques qui commandent l’allumage et l’extinction des feux selon le programme.

Le principe de base est simple : quand le feu est vert pour un usager, c’est qu’il est rouge pour un autre et le temps de "vert" n’est hélas pas extensible ! Le cycle optimal d’un carrefour moyen est estimé de 75 à 90 secondes, pendant lesquelles tous les sens de circulation et tous les usagers doivent recevoir leur phase de vert.

La grille de feu de base : le carrefour se compose de plusieurs directions, plusieurs bandes (tout droit, tourne-à-gauche, tourne-à-droite) et est emprunté par plusieurs types d’usagers. Chaque direction reçoit un temps de vert défini et ensuite 3 secondes d’orange. Avant que la direction opposée ne reçoive le vert, il y a un court moment pendant lequel tous les feux sont rouges pour permettre l’évacuation du carrefour par les véhicules engagés.

De nombreux paramètres à prendre en compte

Il y a quelques impératifs à respecter : temps de vert minimum de 7 secondes pour les véhicules et 5 secondes pour les piétons (on considère que le piéton couvre 1 m/s). Le temps d’orange est de 3 ou 5 secondes. Bruxelles Mobilité réalise des matrices de "conflits" potentiels entre différents usagers (voitures, piétons, transports publics) pour ménager des temps de sécurité. La grille de base se complique si le carrefour est complexe (plusieurs branches), si les transports publics y sont prioritaires (bandes bus ou tram), si les piétons disposent de boutons-poussoirs…

Les feux intelligents

Les grilles de feux sont réglées pour prendre en compte les modifications du trafic en fonction des moments de la journée (heure de pointe matin ou soir, heures creuses).

Sur certains carrefours, une "microrégulation" s’effectue à l’aide de radars, de caméras de comptages ou de boucles (sous l’asphalte) qui envoient au système des informations relatives un nombre de véhicules afin qu’il donne éventuellement plus de vert dans l’un ou l’autre sens.

En plus, depuis quelques années, une nouvelle centrale de gestion des feux permet de tout suivre et programmer à distance et en temps réel. Quasi tous les contrôleurs de carrefours sur les grands axes sont connectés à cette centrale. Donc par exemple en cas de fermeture d’un tunnel pour donner suite à un incendie, on pourrait instantanément modifier les phases de feux des carrefours en surface pour donner plus de vert à la circulation qui est déviée suite au problème en tunnel.

Le mirage du feu toujours vert

Le principe de l’onde verte c’est de disposer d’une vague de feux verts, carrefour après carrefour, en avançant sur un axe, si on respecte la limitation de vitesse.

Une synchronisation parfaite de la circulation pour une direction entraîne hélas des arrêts fréquents et des attentes dans l’autre direction. Un compromis favorisant la direction à plus forte circulation est habituellement ce qu’il y a de mieux.

C’est pourquoi nous mettons en place des ondes vertes uniquement sur des voiries principales où circule un flux important, dans un sens de circulation (exemple typique : Loi, Belliard…) et où les voiries perpendiculaires sont peu fréquentées.

Chaque jeudi, retrouvez Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité dans Vivre Ici Bruxelles vers 15h.

Sur le même sujet

Des conseils pour rouler à vélo avec son enfant en toute sécurité

Vivacité

Le GSM n'est pas dangereux qu'au volant

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous