RTBFPasser au contenu
Rechercher

Mobilité

Pourquoi il n'y aura sans doute plus de voitures thermiques neuves en vente en Europe en 2035 ?

Pourquoi il n'y aura sans doute plus de voitures thermiques neuves en vente en Europe en 2035 ?
08 juin 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Les députés européens doivent discuter puis voter, ce mercredi 8 juin, les huit propositions faites l'an passé destinées à réduire progressivement les émissions de CO2 en Europe jusqu'à les annihiler d'ici 2050.

Parmi ces propositions figure celle, controversée, de l'interdiction de vendre des voitures neuves thermiques à partir de 2035. Quoi qu'il arrive, la plupart des constructeurs automobiles ont déjà pris les devants.

L'UE balise la fin des véhicules essence et diesel

L'idée est donc qu'en 2035, il ne se vende plus la moindre voiture neuve à moteur thermique. A noter que le marché de l'occasion n'est pas concerné. Néanmoins, avec un décalage de quelques années, la part des voitures électriques d'occasion va logiquement progresser au fur et à mesure que leurs ventes sur le marché du neuf augmentent.

Si l'échéance de 13 ans peut déstabiliser les consommateurs, les constructeurs anticipent cette bascule puisque la grande majorité d'entre eux ont déjà annoncé la fin de la production de voitures essence et diesel.

Les constructeurs sont prêts

C'est déjà le cas pour Volvo, qui fait figure ici d'exemple. L'ensemble de ses modèles sont aujourd'hui électrifiés, 100% électriques ou hybrides rechargeables. Cela devrait également être le cas chez DS, Jaguar Land Rover, Maserati ou encore Mercedes d'ici 2026.

Chez Bentley ou Porsche, c'est plutôt l'échéance 2030 qui est évoquée. Volkswagen a aussi prévu de basculer entièrement vers l'électrique d'ici 2035, juste à temps donc.

En France, Renault est depuis longtemps un pionnier des modèles 100% électriques et s'apprête même à redonner vie, sous cette nouvelle forme, à ses mythiques R5 et 4L.

De con côté, le groupe Stellantis (Peugeot, Citroën, Opel, Fiat...) s'est également fixé comme objectif de ne plus vendre de modèles thermiques d'ici 2030.

Le point de bascule en 2028 ?

Selon une étude publiée il y a un an par le cabinet Ernst & Young, il devrait se vendre plus de modèles électriques que thermiques dans le monde à partir de 2033. En Europe, le point de bascule pourrait même intervenir plus rapidement, dès 2028.

Parmi les autres mesures de ce "pacte vert" figurent notamment la création d'une nouvelle taxe carbone sur les importations, de nouveaux objectifs concernant l'utilisation des sols et de la foresterie ainsi que le lancement d'un fonds pour aider les personnes touchées par la pauvreté énergétique.

Sur le même sujet

En Europe, il n’y aura plus de vente de voitures diesel ou essence à partir de 2035 : les eurodéputés approuvent

Monde Europe

Les ventes de voitures électriques explosent, les matières premières inquiètent

Energie

Articles recommandés pour vous