Telle est la question !

Pourquoi le chef d’orchestre utilise-t-il une baguette ?

06 juil. 2022 à 09:56Temps de lecture3 min
Par Clément Holvoet

Si elle est délicieuse avec un peu de beurre salé, elle peut être aussi très utile pour faire léviter la masse d’un troll des montagnes ou encore pour diriger un concert de musique classique ! Non, il ne s’agit pas d’une énigme du Père Fouras. Nous parlons évidemment de la baguette, instrument indispensable des chefs d’orchestre. Mais au fond, pourquoi un chef d’orchestre utilise-t-il une baguette ? Telle est la question que se pose Clément Holvoet.

Nous avons tous en tête ces images et ce son de l’orchestre symphonique qui s’accorde, en attendant l’arrivée du chef d’orchestre qui, une fois sur son estrade, empoigne sa baguette et d’un geste, lance le concert. La baguette, c’est l’élément emblématique du travail avec l’orchestre.

Un relais entre les idées musicales et les techniques du chef et l’orchestre

Mais sachez une chose, si l’usage de la baguette est emblématique, elle n’est pas pour autant systématique. C’est un peu comme dans Harry Potter, certains sorciers avancés utilisent la magie sans la baguette dans la main. Et en musique, certains grands chefs ne l’utilisent pas non plus.

Cela dit, en général l’apprentissage de la direction d’orchestre se fait avec une baguette, cela permet de poser une base technique solide pour développer toute la gestique qui permet de guider l’orchestre. Mais à quoi sert cette fameuse baguette exactement ? La baguette du chef d’orchestre est en réalité un véritable relais entre les idées musicales et les techniques du chef et l’orchestre.

Visuellement, d’abord, la baguette est extrêmement utile puisqu’elle est une forme de prolongement du bras et de la main du chef d’orchestre. Il ne faut pas oublier que la ou le chef(fe) d’orchestre se trouve devant au moins 30 musiciens, souvent plutôt 60 à 80, et même parfois une centaine. Pour que les gestes soient vus, un outil de ce type est bien précieux, imaginez bien que certains musiciens sont très loin du chef et la baguette permet d’avoir une vision précise de ce que veut le chef.

Pour ceux qui n’en utilisent pas, comme par exemple de nos jours le grand chef italien Gianandrea Noseda ou avant Pierre Boulez, il est impératif les gestes de la main soient extrêmement précis et rigoureux, car même si les mains permettent une plus grande expressivité, sans baguette, elles peuvent susciter aussi un certain flou. La baguette reste un véritable atout et une manière pour le chef de définir et de transmettre au mieux le tempo, la nuance, l’expressivité d’un passage par l’amplitude du geste.

Un outil qui n’a pas toujours existé

La baguette est donc un outil bien utile pour le chef et son orchestre, un outil qui est, en réalité, assez récent dans la pratique de la direction d’orchestre. Cette pratique remonte au début du XIXe siècle. Jusqu’à la fin de la période dite classique, en musique, les chefs d’orchestre n’utilisaient pas de baguette.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’aucun instrument était utilisé pour donner des indications aux musiciens. On retrouve par exemple l’utilisation d’un grand bâton posé au sol, qu’on appelle bâton de direction, qui permettait au chef de marteler la pulsation. Nous avons tous en tête l’image de Jean-Baptiste Lully frappant vigoureusement au sol la cadence de ses œuvres. Une pratique qui lui coûtera la vie puisque Lully est mort d’une gangrène suite à une sérieuse blessure au pied, que le compositeur s’est faite en frappant son orteil avec le bâton de direction.

Loading...

Avant cela, pas de baguette ni de bâton, juste un premier violon qui menait la cadence ou, le cas échéant, le claveciniste. Ce sont vraiment les orchestres romantiques qui ont tout changé, obligeant la présence d’un chef par leur taille, et donc l’utilisation de la baguette. Et c’est le compositeur Louis Spohr qui se revendique être le premier à avoir utilisé la baguette moderne. Violoniste, compositeur et chef allemand, Louis Spohr s’est attribué la première utilisation de la baguette de chef moderne en l’an 1820. On peut considérer que cet ami de Beethoven était l’un des tout premiers chefs. C’est en tout cas à cette période que l’utilisation de la baguette du chef d’orchestre se généralise.

Telle est la question

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Pourquoi est-ce le hautbois qui donne le "la" à l’orchestre ?

Telle est la question !

En musique classique, qu’est-ce qu’un nocturne ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous