Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Pouvoir d’achat : "Chéri, j’ai rétréci les courses"

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Ce soir, après avoir été au supermarché, et surtout après avoir lu cette chronique, vous pourrez sans doute dire à votre conjoint : "Chéri, j’ai rétréci les courses". Et si votre conjoint ne comprend pas, dites-lui que l’inflation n’affecte pas que les ménages…

Car, si c’est vrai que le gouvernement nous annonce qu’il va bientôt nous proposer quelques mesures pour maintenir notre pouvoir d’achat, les entreprises, elles, n’attendent pas. Elles doivent aussi se protéger contre l’inflation de leurs coûts, que ce soit la hausse du prix de l’énergie, des matières premières, de l’indexation salariale, de la hausse du coût du transport, de l’allongement des délais de livraison ou de l’augmentation du prix des emballages…

Les entreprises ont plusieurs possibilités face à l’inflation. D’abord répercuter cette hausse auprès des clients, et c’est ce que la plupart d’entre elles ont fait, d’abord avec réticence et ensuite forcées et contraintes si elles voulaient garder leur marge. Il faut dire que les entrepreneurs ont vécu quasi sans inflation pendant 40 ans, et donc, ils n’ont pas de repères face à ce nouveau monde inflationniste ; autrement dit, ils apprennent en avançant.

Sur le même sujet

Gaz russe et hypocrisie forcée de l’Europe

Chronique Économique

Le grand retour de l’atome

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous