RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Pouvoir voter dès 16 ans aux élections européennes ? Un choix qui interpelle les jeunes

De nombreux jeunes estiment qu'ils devraient être mieux formés à la politique avant de pouvoir s'exprimer dans les urnes.
31 mai 2021 à 04:00Temps de lecture3 min
Par Marc Sirlereau

Une proposition de loi co-signée par les partis écologistes et l’Open VLD a été déposée à la Chambre. L’objectif est d’abaisser le droit de vote à 16 ans pour les élections européennes, et ce dès 2024. L’idée n’est pas neuve mais jusqu’à présent, elle n’avait jamais dépassé le stade des intentions. En Belgique, depuis 1981, pour pouvoir voter à toutes les élections, en termes d’âge, il faut 18 ans.

Il faudra s’inscrire pour voter

Dans la proposition de loi, le vote n’est pas automatique pour les jeunes de 16 à 18 ans. Ils devront s’inscrire et une fois, cette étape franchie, le vote sera alors pour eux obligatoire. Une démarche semblable à celle qui est d’application pour les ressortissants européens qui veulent voter en Belgique pour les élections européennes.


►►► A lire aussi : La jeunesse d’aujourd’hui est-elle engagée ?

 

Pour Jean Faniel, directeur du CRISP, le Centre de recherche et d’information socio-politiques, "c’est une manière de tendre la perche à ces jeunes parce que le monde politique ne veut peut-être pas trop brusquer les choses. Et puis, ce n’est envisagé pour l’instant que pour les élections européennes. Les élections, en Belgique comme ailleurs en Europe, ont souvent le moins d’attrait pour la population."

Pourquoi seulement pour les élections européennes ?

L’explication est aussi et surtout pratique. Pour pouvoir abaisser l’âge du droit de vote aux élections européennes, une loi simple suffit. Pour l’abaisser pour les élections législatives, il faut modifier la Constitution. Et donc, c’est beaucoup plus complexe.

Les jeunes sont partagés

Les jeunes rencontrés à l’athénée provincial de La Louvière se posent beaucoup de questions. Ils sont en cinquième secondaire, ils ont 16 ans, l’idée leur plaît mais la plupart d’entre eux ne se sentent pas prêts. Un même sentiment revient régulièrement : "On ne nous apprend pas assez la politique et les institutions à l’école."

Je ne suis pas bien renseigné, je ne suis pas sûr de faire le bon choix

C’est surtout en rhéto que ce genre de cours est donné. Et donc, si le droit de vote passe à 16 ans en 2024, il faudra changer les choses. Pour Justine, "si le vote n’est pas obligatoire, aujourd’hui, je n’irais pas voter. Je ne connais pas suffisamment les enjeux pour bien voter." Son voisin explique que lui irait voter mais "comme je n’ai pas d’avis politique et que je ne suis pas bien renseigné, je ne suis pas sûr de faire le bon choix."

Quentin suit l’actualité politique mais "je n’ai pas les bases pour le fonctionnement des institutions et les idées des partis et donc, je ne comprends pas tout même si j’essaie de m’y intéresser". A l’inverse, sa voisine pense que c’est une bonne idée d’octroyer le droit de vote à 16 ans. "Des jeunes s’y connaissent déjà. Et si le vote n’est pas obligatoire, les jeunes qui iront, se seront renseignés et seront motivés. Mais, à partir de 18 ans, le vote doit être obligatoire. Ou sinon, comme en France, on ne va plus s’intéresser aux élections. Et on n’ira pas voter."

Le plus jeune échevin de Wallonie

Noah Hocquet a 22 ans. Il est échevin depuis l’an dernier à Momignies, dans la Botte du Hainaut. Il détient le titre de plus jeune échevin de Wallonie. Lui, il est politisé depuis ses études en secondaire. "En Belgique, avec le vote obligatoire, on intéresse les gens à la politique. Tout le monde, même si ce n’est pas le cas, peut se renseigner sur les programmes des partis dès 18 ans. Donc, le faire dès 16 ans, c’est bien. Mais il faudrait pour les plus jeunes, que les cours de citoyenneté, par exemple, servent à les guider. Pas à les diriger vers tel ou tel parti, ce n’est pas à un enseignant de faire cela. Mais d’expliquer à des jeunes de 15-16 ans, ce qu’est la gauche, la droite, le centre mais aussi l’extrême-gauche et l’extrême-droite. Expliquer la politique. Mais abaisser le droit de vote à 16 ans, si on n’est pas dans cette démarche-là, il y a quelque chose qui coince."

Et ailleurs ?

Dans l’Union européenne, quelques pays ont franchi le pas et depuis longtemps.

Mais cela va un peu dans tous les sens. En Autriche, pays précurseur en la matière, le droit de vote est à 16 ans pour toutes les élections. Idem à Malte. En Grèce, le droit de vote est à 17 ans. Et puis, il y a des particularités. En Estonie, on peut voter dès 16 ans mais que pour les élections locales. Comme en Ecosse où dès 16 ans, par exemple, un jeune peut voter au référendum sur l’indépendance. Enfin, en Slovénie. Voter dès 16 ans est possible à condition d’avoir une activité professionnelle.

Ils voteront pour la première fois

Vews

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Âge d’éligibilité au Parlement européen : la Chambre approuve l’abaissement à 18 ans

Les jeunes Belges pourront voter dès 16 ans aux élections européennes

Articles recommandés pour vous