RTBFPasser au contenu

Regions Liege

"Pré de chez nous", un nouveau label pour la viande de boeuf

"Pré de chez nous", un nouveau label pour la viande de boeuf

Un nouveau label de qualité belge nommé "Pré de chez nous" a été lancé ce matin. Un label belge pour une viande bovine locale et innovant d'un point de vue écologique.

Pour découvrir les différents aspects de cette filière, nous nous sommes rendus dans l'exploitation de Pierre Mailleux, à Fernelmont.

Le circuit-court valorisé

Ce sont des bovins de la race Blanc-Bleu-Belge qui sont une nouvelle fois valorisés avec cette nouvelle filière.
Ce sont des bovins de la race Blanc-Bleu-Belge qui sont une nouvelle fois valorisés avec cette nouvelle filière. RTBF

Ce sont des bovins de la race Blanc-Bleu-Belge qui sont une nouvelle fois valorisés avec cette nouvelle filière. Les consommateurs veulent savoir d'où vient leur viande. Le circuit-court est valorisé, comme le confirme Bernard Gotta, maître chevilleur: "Le consommateur, ce qu'il veut, c'est savoir d'où le produit provient. Si c'est à trois kilomètres, dans une commune voisine, il est content. Et automatiquement, notre artisan boucher est content de lui mettre ce service-là."

Une empreinte CO2 réduite grâce à l'alimentation

Régulièrement, les éleveurs bovins sont critiqués par rapport à la quantité de méthane rejetée par les animaux. A Andenne, l'entreprise Dumoulin produit un aliment qui réduit précisément la quantité de méthane. "On va, dans nos formulations, utiliser des graines de lin que l'on va cuire par l'extrusion et qui vont avoir un double avantage de faire une viande délicieuse et riche en Oméga 3 mais surtout diminuer la production de méthane, le méthane étant reconnu comme un gaz à effet de serre" explique Thibaut Vanvolsem, Directeur du département "nutrition" à l'entreprise Dumoulin.

Les graines de lin ont un double avantage, dont celui de réduire la production de méthane des animaux.
Les graines de lin ont un double avantage, dont celui de réduire la production de méthane des animaux. RTBF

Plus d'espace et des brosses spéciales pour le bien-être des animaux

Les éleveurs liés à la filière "Pré de chez nous" s'engagent également à améliorer le bien-être animal, comme le souligne Pierre Mailleux, éleveur de bovins: "Nous laissons les animaux minimum six mois en prairie, nous mettons beaucoup moins d'animaux dans les boxes pour qu'ils soient bien dans la paille, dans l'aisance, et dans tout le confort. Nous avons mis des brosses, pour le bien-être aussi, parce que les animaux savent se chatouiller, se gratter à tout moment, et c'est un super confort pour elles."

Grâce aux brosses mises à leur disposition, les vaches peuvent se gratter à tout moment.
Grâce aux brosses mises à leur disposition, les vaches peuvent se gratter à tout moment. RTBF

En Wallonie, il y a près de 10.000 éleveurs bovins. La fédération nationale du commerce de bétail applaudit cette nouvelle initiative. "Nous sommes toujours contents quand des initiatives permettent de mettre en avant que le rôle du bovin dans la nature, c'est de produire de la viande à partir d'aliments non-consommables souvent par l'homme, et donc qui ont un impact environnemental positif" confie Benoît Cassart, secrétaire national du commerce de bétail.

La viande issue de la filière "Pré de chez nous" sera uniquement vendue dans les boucheries. Elle pourra être dégustée à la foire agricole de Libramont cet été.

Sur le même sujet

05 mai 2022 à 10:30
3 min

Articles recommandés pour vous