RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Précarité menstruelle : les boîtes à dons de protections hygiéniques toujours en place à l’UMons

Des boîtes incitent les personnes qui passent par les toilettes de l’UMons à la solidarité menstruelle.
15 août 2022 à 17:09Temps de lecture1 min
Par Pierre Wuidart

Alors que l’Écosse prévoit la gratuité des protections périodiques, en Belgique, certaines initiatives dans ce sens ont vu le jour, comme à l’Université de Mons. Un groupe d’étudiants - la Mutinerie montoise – y a installé des boîtes dans différentes toilettes du campus. On peut déposer ou prendre des serviettes hygiéniques et des tampons.

Deux ans et demi après son lancement, le projet fonctionne toujours, explique Zoé Marlier, membre de ce collectif féministe : "La plupart des boîtes sont encore là et elles sont encore remplies par des personnes. On voit que ça tourne, parce que ce n’est jamais les mêmes protections qui sont disponibles." Mais les produits qu’on y trouve ne sont pas nécessairement les plus recherchés : "Ce sont davantage des protections bon marché et surtout des tampons."

Au-delà de la solidarité étudiante

Cette action est un pas dans la bonne direction, estime Zoé, mais il faudrait aller plus loin : "Pour moi, la précarité menstruelle devrait être combattue par l’unif ou par les autorités politiques de l’état ou de la région. Ici, c’est de la solidarité entre étudiants. On ne devrait pas compter uniquement sur nous-mêmes pour avoir des périodes dignes."

Archives: précarité menstruelle en Ecosse

Écosse : Lutter contre la précarité menstruelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous