Environnement

Précipitations artificielles: l’humain peut-il faire lui-même la pluie et le beau temps ?

Des femmes wodaabe se rassemblent pour préparer le repas du matin au camp du clan Sabgari à Bermo, le 25 juin 2019.

© AFP or licensors

26 août 2022 à 18:50Temps de lecture2 min
Par Margaux Guyot

Est-il vraiment possible de contrôler la météo de son pays et de faire tomber la pluie sur demande ?

En tout cas, le Niger et la Chine provoquent tous deux des pluies artificielles actuellement pour contrer la sécheresse.

Comment cela fonctionne ? L’idée est d’envoyer depuis le sol ou depuis un avion de petites particules dans les nuages, généralement de l’iodure d’argent ou du dioxyde de carbone sous forme solide. Ces substances ont pour effet de précipiter les toutes petites gouttes présentes dans le nuage en véritable pluie. Cette technique se nomme "l’ensemencement des nuages". En d’autres mots, l’idée est de semer des graines dans des nuages pour que ceux-ci délivrent de la pluie.

Mais le Niger la Chine jouent-ils aux apprentis sorciers ou est-ce réellement une technologie connue et efficace ? Nous avons posé la question à François-Marie Bréon, physicien climatologue français, chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement.

Est-ce efficace face à la sécheresse ?

"La réponse est très clairement non", soutient le climatologue. "Les ensemencements de nuages permettent éventuellement d’accélérer le processus de précipitation, mais vous n’allez jamais faire pleuvoir un nuage qui n’a pas envie de pleuvoir. Pour l’instant, nous sommes en situations de sécheresse, il n’y a pas beaucoup de nuages, et en plus, ces quelques nuages ne sont pas des nuages qui génèrent des précipitations."

Vous pourrez balancer toutes les microparticules que vous voulez

"Vous pourrez balancer toutes les microparticules que vous voulez sur ces nuages-là, vous n’arriverez pas à les faire pleuvoir. Donc non, l’ensemencement de nuages n’est pas une solution pour lutter contre la sécheresse."

Certaines études scientifiques avancent que l’ensemencement des nuages permet tout de même d’augmenter la quantité de pluie de 10 à 20%, mais c’est assez modeste et cela ne résoudra pas les problèmes de sécheresse.

Cette technique est par contre utilisée de manière efficace pour déclencher des orages avant qu’ils ne deviennent trop violents. Cela permet par exemple d’éviter qu’il ne grêle sur des cultures fragiles et à haute valeur ajoutée comme les vignobles de Bourgogne.

Est-ce nocif pour l’environnement ?

L’iodure d’argent, la substance la plus utilisée pour déclencher les pluies, est un métal lourd, nocif pour l’être humain, les animaux et les plantes. "La question de la nocivité mérite d’être posée", affirme François-Marie Bréon.

Les substances toxiques sont dispersées

"Les études montrent que les concentrations sont tellement faibles que l’impact est négligeable. Les substances toxiques sont dispersées sur de très grandes surfaces." Pour le climatologue, cela pourrait cependant poser problème sur les surfaces où des pluies artificielles tombent régulièrement, comme sur les vignobles, ou si ces techniques venaient à se populariser.

Cela pourrait-il mener à des tensions entre pays ?

Il est possible d’imaginer qu’un pays accuse son voisin de vider les nuages qui auraient dû se transformer en pluie sur son propre territoire. "Si ces techniques étaient réellement mises en œuvre dans des pays de déficit hydrique marqué cela pourrait devenir un souci politique transnational", explique le climatologue. "Je pense particulièrement au Moyen Orient où les conflits autour de l’eau existent déjà."

A qui appartiennent les nuages ? Cette question à l’allure rêveuse pourrait pourtant devenir cruciale dans des zones qui font face à des sécheresses récurrentes. Elle fait d’ailleurs déjà l’objet d’une réflexion juridique.

Sur le même sujet

Avions, drones… ces méthodes mises en place à Dubaï pour faire pleuvoir sur commande

L'Indonésie déclenche des pluies artificielles pour prévenir les feux de forêt

Environnement

Articles recommandés pour vous