Premier scrutin local à Hong Kong sous les nouvelles règles imposées par Pékin

© AFP or licensors

17 déc. 2021 à 07:06Temps de lecture1 min
Par Belga

L'élite politique de Hong Kong choisit dimanche les nouveaux membres du Conseil législatif de la ville, selon de nouvelles règles imposées par Pékin qui ont drastiquement réduit le nombre de sièges pourvus au suffrage universel et réservé aux "patriotes" le droit d'être candidats.

Ces élections locales sont les premières à se tenir selon ce nouveau système voulu par Pékin dans le cadre de la reprise en main de Hong Kong après les gigantesques manifestations pro-démocratie de 2019.

Tous les Hongkongais en âge de voter, soit environ 4,5 millions de personnes sur une population totale de 7,5 millions, peuvent participer au scrutin. Mais seuls 20 sièges sur 90 sont à pourvoir au suffrage universel, moitié moins que sous l'ancien système.

La majorité des membres du "LegCo" (40) seront désignés par un comité de 1.500 fervents partisans de Pékin, soit l'équivalent de 0,02% de la population. Les 30 sièges restants seront pourvus par d'autres comités et groupes d'intérêt économiques tout aussi acquis au régime chinois.

Chacun des 153 candidats a dû, pour être autorisé à briguer un siège, donner des gages de loyauté politique et de "patriotisme".

De ce fait, les militants pro-démocratie ont été empêchés de se présenter ou y ont renoncé, lorsqu'ils ne sont pas incarcérés ou en fuite à l'étranger. Plus d'une dizaine d'élus lors du précédent scrutin en 2016 sont actuellement en prison en vertu d'une loi draconienne sur la "sécurité nationale" imposée par Pékin l'an dernier, et trois se sont réfugiés à l'étranger.

Pékin affirme que ce système électoral "amélioré" permettra d'éradiquer les éléments "anti-chinois", et de s'assurer que le "LegCo", où les débats pouvaient jadis être longs et très vifs, adoptera plus rapidement les nouvelles lois.

La seule vraie inconnue du scrutin sera donc le taux de participation, thermomètre de l'adhésion des Hongkongais au nouveau système. Des sondages pré-électoraux pronostiquent une abstention record.

 

Sur le même sujet (JT 12/03/2021)

Sur le même sujet

Hong Kong : le militant indépendantiste Edward Leung libéré, après quatre années passées en prison

Monde

Hong Kong : participation historiquement basse au scrutin réservé aux "patriotes"

Articles recommandés pour vous