RTBFPasser au contenu
Rechercher

Présidentielle en France

Présidentielle 2022 : le report de voix devrait profiter à Emmanuel Macron mais rien n’est encore gagné

24 avr. 2022 à 05:00 - mise à jour 24 avr. 2022 à 06:50Temps de lecture4 min
Par Anthony Roberfroid avec Ambroise Carton

Dernière ligne droite pour l’élection présidentielle de 2022. Les Français votent ce dimanche et doivent choisir qui du président Emmanuel Macron, candidat à sa réélection, ou de Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême droite du Rassemblement National, sera à la tête du pays pour les cinq prochaines années.

S’ils étaient nombreux à avoir voulu brandir le "front républicain" comme en 2002, cela n’a pas été le cas cette année – bis repetita de 2017. Une nouvelle fois, les 10 candidats éliminés au premier tour n’ont pas décidé de faire communément barrage à l’extrême droite.

Plusieurs consignes de vote ont été données par les perdants :
(Les résultats présentés ci-dessous en pourcentage font référence aux votes parmi les électeurs inscrits ; abstentions, votes blancs et nuls compris. Pour cette raison, les pourcentages sont plus faibles que les "finaux", basés sur les votes exprimés.)

  • Yannick Jadot (15,82% des voix parmi les électeurs inscrits), Fabien Roussel (1,65%) et Anne Hidalgo (1,26%) ont appelé leurs électeurs à voter Emmanuel Macron. À eux trois, leur panel d’électeurs représente 18,73% des inscrits, soit 3.046.753 électeurs.
  • Eric Zemmour (5,10%) et Nicolas Dupont-Aignan (1,49%) ont appelé à voter pour Marine Le Pen. Ils représentent 5,59% des électeurs inscrits, soit 3.210.402 personnes.
  • Jean-Luc Mélenchon (16,69%) et Philippe Poutou (0,55%) ont, eux, appelé à voter contre Marine Le Pen, sans appeler précisément à voter Emmanuel Macron. Les deux candidats se sont ici adressés à 17,24% des électeurs inscrits, soit 7.981.424 personnes.
  • Enfin, Nathalie Arthaud (0,40%) et Jean Lassalle (2,26%) n’ont pas donné de consigne de vote. Valérie Pécresse (3,44%) a également fait de même, précisant cependant qu’elle votera "en conscience Emmanuel Macron pour empêcher l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen et le chaos qui en résulterait". À eux trois, ils représentent 2.977.482 d’électeurs, soit 6,1% des électeurs inscrits.

Ensemble, ces 17.216.061 électeurs représentent 35,31% de l’électorat inscrit au vote. Lors du premier tour, Emmanuel Macron (20,07%) et Marine Le Pen (16,69%) sont ceux qui ont le plus convaincu, mais leurs résultats montrent qu’ils ne sont pas le premier choix de la plupart des Français.

Le grand gagnant de ce premier tour était d’ailleurs l’abstention : en ajoutant les votes blancs et nuls, 27,94% des inscrits sur les listes électorales, soit 13.367.778 Français, ont décidé de ne pas se prononcer lors du premier tour.

30 millions de Français à séduire

Au total, ce sont plus de 30 millions de Français qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen doivent séduire pour espérer battre leur adversaire et gagner l’élection. Cette dernière semaine, les deux candidats ont d’ailleurs tenu plusieurs meetings pour tenter de conquérir les électeurs indécis.

Dernier coup de pouce dans la course à l’Elysée, le report des voix des candidats éliminés.

Si on additionne les électeurs de chaque candidat éliminé au premier tour (en imaginant que l’ensemble des votants suivent les consignes de votes) et qu’on estime que les électeurs invités à ne pas voter pour Marine votent pour Emmanuel Macron, voici comment seront répartis les reports de voix :

  • 11.028.177 de voix devraient revenir à Emmanuel Macron, soit 22,62% des électeurs inscrits (auxquels on pourrait imaginer rajouter les 20,07% du premier tour).
  • 3.210.402 de voix devraient revenir à Marine Le Pen, soit 6,59% des électeurs inscrits (auxquels on pourrait imaginer les 16,69% du premier tour).
  • 2.977.482 d’inscrits n’ont pas reçu de consignes de vote, soit 6,1% des électeurs.

Ces chiffres ne représentent cependant pas la réalité. Bien qu’ils soient invités à voter pour un candidat, les électeurs pourraient décider de ne pas suivre cette consigne.

D’après le dernier baromètre pré-scrutin de l’institut de sondage OpinionWay, la majorité des électeurs ayant reçu une consigne de vote sont prêts à la suivre. Cependant, une partie de ces électeurs voteront pour l’autre camp, s’abstiendront ou voteront blanc.

Loading...

Pour les principaux candidats éliminés, l’estimation des reports de voix est la suivante :

  • Pour les électeurs de Jean-Luc Mélenchon : 25% devraient voter pour Emmanuel Macron, 21% pour Marine Le Pen et 54% devraient s’abstenir ou voter blanc.
  • Pour les électeurs d’Eric Zemmour : 6% devraient voter pour Emmanuel Macron, 88% pour Marine Le Pen et 6% devraient s’abstenir ou voter blanc.
  • Pour les électeurs de Valérie Pécresse : 65% devraient voter pour Emmanuel Macron, 20% pour Marine Le Pen et 15% devraient s’abstenir ou voter blanc.
  • Pour les électeurs de Yannick Jadot : 80% devraient voter pour Emmanuel Macron, 10% pour Marine Le Pen et 10% devraient s’abstenir ou voter blanc.

Mais alors que la plupart des regards sont tournés vers l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, l’électorat le plus important aux yeux des deux candidats pourrait bien être celui des abstentionnistes et voteurs blancs du premier tour. Ce dernier groupe représente presque un tiers de la population française en ordre de vote.

Parmi ces Français, 25% disent vouloir voter Emmanuel Macron contre 21% pour Marine Le Pen. Une grosse majorité (54%) déclare, quant à elle, s’abstenir ou voter blanc.

En clair, les personnes invitées à voter au second tour ainsi que les abstentionnistes et voteurs blanc du premier tour rallieront majoritairement le camp d’Emmanuel Macron lors de ce vote final. Le président candidat récolterait 37,39% de leur voix, contre 27,04% pour Marine Le Pen, qui récolterait d’ailleurs moins de reports de voix que l’abstention ou le vote blanc (35,56%).

Loading...

L’abstention pourrait d’ailleurs atteindre un record pour cette élection, elle était d’ailleurs pour le premier tour à 26,31%, soit le second niveau le plus élevé pour une élection sous la Ve République.

Ces chiffres restent cependant à prendre avec des pincettes car les derniers sondages sont parfois bien différents des résultats finaux. Il faudra donc attendre 20 heures avant de savoir officiellement qui de Marine Le Pen ou Emmanuel Macron arrivera à convaincre le plus de Français.

Loading...

Sur le même sujet

Election présidentielle en France : dernier jour de campagne pour la présidentielle française avant un choix historique

Présidentielle en France

Election présidentielle en France : l’ex-candidat écologiste Yannick Jadot appelle à voter Macron "sans plaisir mais sans hésitation"

Présidentielle en France

Articles recommandés pour vous