Présidentielle au Honduras: la candidate de la gauche Xiomara Castro revendique la victoire

© AFP or licensors

29 nov. 2021 à 07:01Temps de lecture1 min
Par Belga

La candidate de gauche Xiomara Castro a revendiqué dimanche soir la victoire pour la présidence du Honduras face au dauphin du président de droite sortant, dans un pays en proie à la violence des trafiquants de drogue, qui ont étendu leur corruption jusqu'au plus haut niveau de l'Etat.

"Nous avons gagné !", a-t-elle lancé devant ses partisans réunis au siège de son parti LIBRE. 

La participation des électeurs s'est établie au niveau "historique" de 62%, a annoncé dimanche soir le Conseil National électoral (CNE), annonçant de premiers résultats partiels.

Avec les bulletins de plus de 41% des centres de vote dépouillés, Xiomara Castro, épouse de l'ancien président Manuel Zelaya renversé en 2009 par un coup d'Etat, obtient 53,46% des suffrages, tandis que son adversaire du Parti National (PN, droite) Nasry Asfura obtient à peine plus de 34% des voix.

Plus que d'un vote d'adhésion, Xiomara Castro, a bénéficié d'un vote sanction contre le parti de droite au pouvoir, selon l'analyste Raul Pineda, ancien député du Parti National. "Les gens ne voteront pas pour Xiomara, mais contre (le président sortant) Juan Orlando Hernandez et ce qu'il représente", avait-il prédit.

Le CNE a insisté sur le caractère provisoire de ces résultats et a exhorté les candidats et les électeurs à attendre les résultats définitifs.

Cependant, des tirs de feux d'artifices, des cris de joie et des cortèges de voitures klaxonnant fêtaient dans la nuit à Tegucigalpa la victoire de la candidate.  

Xiomara Castro a promis dès dimanche soir de "former un gouvernement de réconciliation" et d'instaurer une "démocratie participative".

Sur le même sujet

La première présidente du Honduras veut fonder "un Etat socialiste et démocratique"

Monde

Le Honduras s'enfonce dans la crise politique, sous le regard de Washington

Monde Amérique centrale

Articles recommandés pour vous