Tarmac

Prison de Forest : quand les détenus prennent le mic

Loading...

Faire du son derrière les barreaux de la prison, c'est la mission du collectif Murmuziek. Accompagnés par des musiciens pro, des détenus de la prison de Forest ont créé des morceaux qu'ils ont compilés dans un album. Il ont même pu donner un concert à leurs codétenus. Et on a pu y assister.

Mais avant de se produire devant les autres, Laurent, Iliesse et Jeff ont droit à une dernière répétition. Cela fait environ un an qu'ils participent aux ateliers Murmuziek au sein de la prison de Forest. "Je suis rentré en prison le 10 janvier 2021, raconte Laurent entre deux tests micro. C'est important de pouvoir s'exprimer par tous les moyens, donc l'atelier est venu à nous". "C'était une des rares activités qu'on a pu avoir ici à Forest", se souvient Iliesse.

On doit cohabiter et créer des morceaux collectifs

Cela fait quelques années que collectif Murmuziek organise ces ateliers. Des détenus qui ont l'envie de s'exprimer, Brune Campos en a vu passer : "Quand on est arrivés, on ne savait pas trop quoi faire avec les gars et il s'est avéré que c'était des rappeurs. Donc on a fait du rap! On a à la fois des musiciens qui pratiquent, produisent et écrivent de la musique, ils font ça depuis toujours. Et puis on a des gars super amateurs. Et là-dedans, on doit cohabiter et créer des morceaux collectifs".

Pour réussir à cohabiter, les animateurs de l'atelier ont commencé par proposer une idée: composer des instrus uniquement avec la bouche, en superposant des pistes enregistrées au micro par les détenus. "Faire du son avec la bouche, c'est à la portée de tout le monde, explique Damien Magnette qui gère la partie production musicale de Murmuziek. Ça met un peu tout le monde au même niveau".

"Chacun rajoute son texte", explique Laurent. "Il faut juste avoir envie de faire de la musique, avoir un petit peu d'imagination et après c'est libre champ, on se fait plaisir", ajoute Illiesse.

Un album, des clips et un concert

Le résultat est assez bluffant : un album enregistré au sein de la prison, rempli de rythmiques et de sonorités peu habituelles dans le rap, enrichi par les différentes personnalités des détenus. Des clips de certains titres ont même été tournés! Le concert du jour est donc une forme d'aboutissement pour les détenus et leurs animateurs.
 

Loading...

Place au show

Une fois les dernières balances effectuées, place au show! Face à leurs codétenus et quelques membres et partenaires de Murmuziek, Laurent et les autres donnent tout sur la scène. L'ambiance est à la fête, à en oublier presque que l'on est dans une prison ! Les détenus finissent le concert avec leur son "Dommage".

Ça donne surtout de la fierté

"C'est le plus gros morceau que l'on a fait, explique Jeff. On parle du fait que l'on se retrouve dans cette situation malgré les différentes possibilités que les personnes qui participent à l'atelier ont dans leur vie. Bah c'est dommage. Mais le message, c'est que ce n'est pas fini. Après l'incarcération, il y a encore une vie et on peut toujours rattraper toutes les opportunités qu'on a peut-être ratées".

Fierté et réflexion

La musique comme moyen de réfléchir aux erreurs du passés qui les ont amenés en prison, c'est aussi la démarche de Murmuziek. Certains participants au projet ont d'ailleurs été libérés entre temps et ont continué à pratiquer la musique une fois dehors.

"Ça donne surtout de la fierté, confie Laurent. Et ça me fait penser que ça va, j'ai confiance en moi, je sais de quoi je suis capable de faire malgré là où je suis. Ici tu as le temps de réfléchir à ce qui se passe en toi, qu'est-ce qui t'a amené en prison, pourquoi tu t'énerves régulièrement. La prison, c'est pas mauvais, il suffit juste de l'utiliser convenablement".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous