Prix de l'énergie

Prix de l'énergie : les socialistes flamands demandent le gel des dettes auprès des fournisseurs d'énergie

© Getty Images

27 avr. 2022 à 16:22Temps de lecture1 min
Par Belga

Vooruit a demandé mercredi le gel des dettes des ménages auprès des fournisseurs d'énergie. Selon la cheffe de groupe à la Chambre, Melissa De Praetere, il faut donner le temps aux particuliers de trouver de l'aide pour payer leurs factures en souffrance.

Les prix de l'énergie ont encore grimpé après l'annonce de la suspension des livraisons de gaz russe vers la Pologne et la Bulgarie. "La fédération belge des entreprises d'énergie voit le nombre de plans d'apurement augmenter. Engie dit que ceux-ci ont augmenté de moitié. Plus de 10% des ménages subissent des difficultés de paiement", a souligné Mme Depraetere.

Éviter la spirale d'endettement

Un gel des dettes auprès des fournisseurs d'énergie éviterait aux ménages d'être pris dans une spirale d'endettement, estiment les socialistes flamands.

Le CD&V a demandé quant à lui que les frais de recouvrement sur les factures en retard soient plafonnés afin de protéger les consommateurs contre l'accumulation de dettes. Il fait remarquer que les prix de l'énergie ne sont pas les seuls à augmenter. "Évidemment, toutes les factures doivent être payées mais certains fournisseurs imposent des délais de paiement très courts et des coûts de recouvrement très élevés qui provoquent une accumulation de dettes et une spirale de l'endettement", a expliqué la députée Leen Dierick.

Ces demandes interviennent alors qu'il est apparu, notamment dans les journaux de Sudinfo, que non seulement le tarif social mais également la réduction de TVA à 6% sur l'énergie ne s'appliquaient pas dans les copropriétés qui disposent d'un système de chauffage central unique. Les députés Marie-Christine Marghem (MR) et Kris Verduyckt (Vooruit) ont interrogé mardi la ministre de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, sur la question du tarif social. Celle-ci a chargé la Commission de Régulation de l'Énergie et du Gaz (CREG) et son administration de chercher une solution qui pourrait prendre la forme d'une prime fixe compensant l'impossibilité d'appliquer le tarif social à des gens qui pourraient pourtant y prétendre.

Sur le même sujet

Le PS en congrès pour la 200e fois de son histoire : "Il n'y aura pas de plus grande bataille les prochaines années que celle de l'énergie"

Politique

Pierre-Yves Dermagne veut rendre le premier rappel de dette gratuit

Politique

Articles recommandés pour vous