RTBFPasser au contenu

Belgique

Prix des carburants : David Clarinval s'engage à aider le secteur du transport et à supprimer la marge de 9,5 centimes de l'Etat

David Clarinval s'engage à baisser la marge de 9,5 centimes de l'Etat sur les prix du carburant

QR le débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

David Clarinval, vice-Premier ministre en charge des PME et des Indépendants.
David Clarinval, vice-Premier ministre en charge des PME et des Indépendants. RTBF

Le vice-Premier ministre en charge des PME et des Indépendants, David Clarinval (MR), est revenu hier sur le plateau de "QR le débat" sur les leviers que l'Etat pourrait encore actionner pour aider les Belges à payer leur carburant. "Malheureusement, le baril est historiquement haut (115 dollars) donc si le carburant augmente, ce n’est pas à cause des taxes mais à cause du prix du baril", prévient-il en rappelant que le gouvernement a déjà diminué de 17 centimes à la pompe en prenant sur les taxes et accises de l’Etat pour que la totalité des hausses du prix du carburant ne soit pas reflétée sur les citoyens. "Mais il y a aussi les entreprises qui paient ces carburants. Dans ce cadre, l’une des demandes formulées est de faire une mesure pour que le secteur du transport soit également bénéficiaire des mesures. Donc oui, il y aura encore un geste."

Par ailleurs, le vice-Premier ministre a réaffirmé sa position quant aux 9,5 centimes de marge de l'Etat sur les prix du carburant. "J’ai déjà dit au gouvernement et aux task forces que je m’engageais à supprimer la marge de 9,5 centimes de l’Etat sur le prix des carburants, mais je ne peux pas m’engager à ce que tous les partis soient d’accord."

Sur le même sujet

16 juin 2022 à 05:49
3 min
13 juin 2022 à 14:53
1 min

Articles recommandés pour vous