Prix du gaz : Kiev porte plainte contre des "abus" de Gazprom

© DPA

22 déc. 2021 à 15:58Temps de lecture1 min
Par Belga

L'Ukraine a annoncé mercredi avoir porté plainte contre Gazprom auprès de la Commission européenne, accusant le géant gazier russe de "créer un manque artificiel de gaz" en Europe ayant entraîné une flambée historique des prix.

"Les actes de Gazprom sont anticoncurrentiels et ont provoqué des conséquences négatives considérables pour les consommateurs européens", a déclaré dans un communiqué Iouri Vitrenko, PDG du groupe public ukrainien Naftogaz. 

Selon Naftogaz, Gazprom a "brusquement réduit la vente de son gaz sur le marché européen au comptant" tout en "bloquant" les fournitures d'autres groupes russes et le transit via la Russie vers l'Europe du gaz provenant d'Asie centrale, commettant une "violation directe de la législation antimonopole européenne". 

"C'est la raison clé de la crise et de la flambée record des prix en Europe", a assuré M. Vitrenko, alors que le cours du gaz a battu un nouveau record mardi.

Pour Naftogaz, Gazprom cherche à "créer un manque artificiel de gaz" dans le but de "faire la pression sur l'UE" pour obtenir "la mise en service dans les plus brefs délais" de son gazoduc controversé Nord Stream 2. 

La Russie a achevé cette année la construction de ce gazoduc de 1.200 kilomètres devant relier la Russie au nord-est de l'Allemagne en contournant l'Ukraine. Toutefois, la décision de sa certification par Berlin, ultime étape avant sa mise en service, n'est pas attendue avant mi-2022.

Le nouveau gouvernement allemand a récemment prévenu Moscou qu'un "arrêt" de ce projet pourrait être ordonné en cas de nouvelle escalade militaire russe en Ukraine, alors que les Occidentaux craignent une invasion du pays par la Russie.

 

Sur le même sujet

Le prix du gaz européen à la baisse

En un an, la facture de gaz pour les contrats variables a augmenté de près de 150%

Articles recommandés pour vous