RTBFPasser au contenu
Rechercher

Standard de Liège

Pro League : Nicolas Raskin, déçu après la défaite du Standard : "Quand ça ne veut pas, c’est difficile de faire mieux"

Nicolas Raskin, déçu après la défaite des Rouches face à Genk.

Le Standard ne parvient pas à renouer avec la victoire et s’est incliné face à Genk ce dimanche.

Nicolas Raskin était le premier rouche à se rendre à l’interview d’après-match. "Je ne sais même plus quoi dire. Sur le premier but, on se fait avoir par l’arbitrage car selon moi, il y a une faute de main. On a mieux géré la rencontre en deuxième mi-temps. Encore une fois, cela ne veut pas rentrer d’un côté et de l’autre ça rentre. C’est l’histoire de notre saison".

Alors que le Standard semblait revenir dans la partie, Sissako commet une erreur qui amène au deuxième but genkois. "On n’en veut pas à Moussa, il a fait un grand match malgré son erreur. De notre côté, on manque de chance sur quelques occasions".

Après tant de résultats défavorables, le Standard manque-t-il finalement de conviction ? Pas selon le jeune milieu de terrain. "On n’a pas le droit de manquer de conviction lorsqu’on porte le maillot du Standard. Je ne sais plus quoi dire. On savait que c’était un rendez-vous super important et on l’a manqué".

Habitué à répondre présent face aux grosses écuries, comme face à Bruges, le club liégeois n’a pas semblé être en mesure de renverser la tendance ce dimanche. "On savait que ce n’est jamais facile de venir jouer à Genk mais c’était 0-0 jusqu’à cette faute de main qui amène le but. En deuxième mi-temps, on s’est repris. Quand ça ne veut pas, c’est difficile de faire mieux".

En juillet dernier, le Standard concédait le nul face aux Limbourgeois à Sclessin. Raskin est d'ailleurs un des seuls rescapés présents ce jour-là. Difficile de construire un projet avec autant de changements ? "On a un super coach, il fait ce qu’il peut. On ne lui rend pas suffisamment".

Les playoffs 2 s’éloignent de plus en plus pour les Liégeois, mais le numéro 26 ne compte pas rendre les armes. "Il reste 24 points à prendre, on tentera de tous les obtenir. On ne sait jamais au foot. Cela passe par faire des séries, gagner des matches, marquer des buts et ne pas encaisser. Beaucoup de choses que l’on n’a pas réussi à réaliser depuis le début de la saison".

Articles recommandés pour vous