RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Pro League : Ostende enquiquine le CS Bruges, le Beerschot arrache un point contre Zulte Waregem

29 janv. 2022 à 17:42 - mise à jour 29 janv. 2022 à 22:12Temps de lecture4 min
Par Belga

Mené 1-3 à la pause, le Beerschot a arraché un point en partageant (3-3) contre Zulte Waregem samedi dans le cadre de la 25e journée de championnat. Le Beerschot reste bon dernier avec 13 unités et compte neuf longueurs de retard sur Seraing, avant-dernier et barragiste.

Le début de la rencontre était en faveur du Beerschot. Cette domination était concrétisée par le premier but de la saison d'Aspostolos Konstantopoulos. Le jeune attaquant grec, à la hauteur du petit rectangle, se trouvait au bon endroit pour prolonger un corner tiré à ras-de-sol et tromper Sammy Bossut du plat du pied (8e, 1-0).

Il ne se passait plus grand-chose dans la rencontre, jusqu'à l'égalisation de Zulte sur sa première véritable possibilité. À la suite d'un corner anversois, le Essevee récupérait le ballon et partait en contre. Servi par Jean-Luc Dompé, Dereck Kutesa se jouait de la défense anversoise avant de pénétrer dans le rectangle et placer hors de portée de Wouter Biebauw venu à sa rencontre (30e, 1-1). Le Suisse plantait là la troisième rose de sa saison.

Zulte allait beaucoup mieux dans la seconde moitié de la première mi-temps et, à la 38e minute, le ballon heurtait le bras de Pierre Bourdin après une tête de Zinho Gano. L'arbitre décidait de visionner les images et accordait un pénalty aux hommes de Timmy Simons. Gano ne se faisait pas prier et donnait l'avantage aux siens via son 12e but de la saison (42e, 1-2).

Dans les arrêts de jeu, bien servi dans le grand rectangle, Dion De Neve ponctuait une bonne remontée de terrain de Dion Cools en plaçant entre les jambes de Biebauw (45+1). Monté au jeu à la 26e pour Jelle Vossen, De Neve inscrivait son deuxième but en championnat et envoyait les siens au vestiaire avec deux buts d'avance. 

Au cours d'une deuxième mi-temps beaucoup moins inspirée de la part des 22 acteurs, il fallait attendre l'heure de jeu avant de voir une première escarmouche. Gano remettait de la tête en retrait vers Ibrahima Seck qui propulsait le cuir loin dans les tribunes. À la 67e minute, le Beerschot sortait de sa torpeur. Mohamed Halaimia débordait sur son flanc droit et rentrait dans le rectangle avant de centrer devant le but. La défense du Essevee, vigilante, envoyait le ballon en corner, qui ne donnait rien. 

Six minutes plus tard, à peine monté au jeu, Ilias Sebaoui récupérait le cuir dans le milieu de terrain et filait vers le but de Zulte. Il servait Marius Noubissi dans le rectangle. Le dribble du Camerounais était contré et le ballon atterrissait dans les pieds de Lawrence Shankland qui trouvait le petit filet opposé de Sammy Bossut (73e, 2-3). Une minute avant la fin du temps règlementaire, Monsieur Put décidait d'accorder un pénalty pour le Beerschot à la suite d'une faute de main. Très en vue depuis sa montée au jeu, Sebaoui se chargeait de rétablir l'égalité dans les toutes dernières minutes (90+2, 3-3).

Ostende enquiquine le CS Bruges

Après quatre victoires consécutives en championnat, le Cercle de Bruges a connu un coup d'arrêt en s'inclinant 0-1 contre Ostende. Le KVO se donne un peu d'air en bas de tableau et grimpe au 13e rang avec 27 points. Le Cercle occupe la 7e place avec 34 points.

Les Brugeois démarraient sur les chapeaux de roue, puisque Rabbi Matondo trouvait l'ouverture après moins de dix minutes de jeu, mais le VAR annulait le but du Gallois pour une position de hors-jeu (9e).

Il ne se passait plus rien jusqu'à la demi-heure et le premier véritable essai du côté d'Ostende des pieds de Kyle Duncan. Malheureusement pour l'Américain, sa tentative lointaine passait à côté du but de Thomas Didillon. Quatre minutes plus tard, son coéquipier Nick Batzner cadrait la première frappe de la rencontre pour les Kustboys, mais elle était également sans danger pour Didillon qui se couchait sans difficulté pour intercepter le cuir.

À la 43e minute, Senna Miangue centrait à mi-hauteur et Matondo reprenait de volée, mais envoyait le ballon dans les tribunes. 

Au bout des arrêts de jeu, à la suite d'un corner brugeois, Nick Batzner touchait le ballon du bras et voyait l'arbitre désigner le point de pénalty. Monsieur Denil décidait de visionner les images  et décidait, après coup, de revenir sur sa décision et d'annuler le coup de pied de réparation. 

Matondo se mettait en évidence à la 57e via une tentative lointaine, mais son envoi connaissait beaucoup moins de succès que contre le Sporting d'Anderlecht. La plus grosse occasion de la rencontre intervenait à la 64e minute en faveur de Bruges. Entré dans le rectangle, Dino Hotic tentait sa chance et voyait sa frappe être contrée. Le ballon revenait sur la tête de Léonardo Lopes qui trouvait le gardien sur sa trajectoire. Matondo était à l'affut, mais il voyait sa frappe repoussée par la défense ostendaise à quelques mètres de la ligne. 

À moins d'un quart d'heure du terme, Maxime D'arpino envoyait un superbe coup franc du pied droit dans la lucarne de Thomas Didillon et donnait l'avance aux Kustboys dans une rencontre pauvre en occasion (76e, 0-1).

Les Brugeois ne parvenaient pas à refaire le retard et étaient inquiétés une dernière fois par Thierry Ambrose qui cadrait une tentative dans les arrêts de jeu, obligeant Didillon à rester attentif (90+2). 

Ce revers constitue un véritable coup d'arrêt pour le Cercle qui restait sur quatre victoires de rang en championnat. Les Brugeois n'avaient plus connu la défaite depuis le 18 décembre et un revers 3-2 à l'Union Saint-Gilloise. 

De l'autre côté, Ostende a mis fin à une disette d'un peu plus d'un mois avec un dernier succès qui datait du 12 décembre sur la pelouse du Beerschot (0-2).

Pro League : Maxime D'Arpino (Ostende), buteur face au CS Bruges
Le Beerschot a arraché un point dans le temps additionnel face à Zulte.

Articles recommandés pour vous