Belgique

Promenade ou quad dans les champs, canettes abandonnées, pain donné aux animaux : ces pratiques qui compliquent la vie des agriculteurs

Journées fermes ouvertes : mieux comprendre le métier d agriculteur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 juin 2022 à 13:05Temps de lecture2 min
Par Blandine Rans

Ces 25 et 26 juin, 59 exploitations agricoles attendent votre visite. Le bon voisinage entre agriculteurs et citoyens est la thématique de ces journées "Fermes ouvertes", organisées par l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W).

"C’est une opération miroir. Les visiteurs peuvent poser toutes leurs questions et nous, nous sommes là pour expliquer notre métier." explique Marianne Streel, présidente du conseil d’administration de l’Apaq-W.

 

Apaiser les incompréhensions et tensions entre les citoyens et le monde agricole

Ces échanges sont essentiels à l’heure où de plus en plus de citoyens méconnaissent le fonctionnement du monde agricole. "Ces incompréhensions peuvent créer des tensions. Certains riverains appellent la police si les agriculteurs travaillent après 22 heures ou s’ils épandent des produits dans les champs" commente Marianne Streel.

La réalité est bien loin de "Martine à la ferme"

"Nos exploitations peuvent provoquer des nuisances. Dans l’autre sens, les gens ne se rendent pas toujours compte des conséquences de certains de leurs actes qui peuvent paraître anodins voire attentionnés. La réalité est bien loin de "Martine à la ferme"" complète l’agricultrice. Elle rappelle notamment qu’il ne faut pas donner à manger aux animaux.

Trop de promeneurs qui s’écartent du chemin

Autre exemple avec les promeneurs et les quads qui traversent les champs. "Outre le fait que ce sont des propriétés privées, cela les abîme et ce n’est pas juste une perte de rentabilité. C’est une perte agricole, du gaspillage alimentaire. Ne pas marcher dans les champs, c’est protéger notre alimentation" explique la présidente de l’Apaq-W.

Ne pas marcher dans les champs, c’est protéger notre alimentation

"Un GR traverse ma ferme. Le nombre de marcheurs a augmenté depuis le premier confinement. Les contacts avec eux sont très enrichissants. Mais certains sortent des chemins et traversent nos cultures sans savoir ce que c’est. Ils confondent par exemple herbe et froment qui peuvent se ressembler à un moment donné. Ils marchent aussi dans les bandes enherbées. Faune et flore ne peuvent donc pas s’y développer alors qu’elles sont là pour ça " déplore Caroline Jaspart-Herbiet

L’agricultrice d’Assesse a créé avec l’Union des Agricultrices wallonnes la charte du promeneur. Le panneau rappelle les règles de base. Mais l’agricultrice constate qu’il est peu efficace.

L’UWA a créé un panneau de la "Charte du promeneur" au printemps 2021
L’UWA a créé un panneau de la "Charte du promeneur" au printemps 2021 Union wallonne des Agricultrices

Marianne Streel met aussi en garde contre les chiens sans laisse : "Une vache poursuivie par un chien peut se casser une patte. Un chien qui se baigne dans une baignoire dans laquelle se trouve l’eau bue par les vaches risque de leur transmettre des maladies. Il y a un vrai risque sanitaire".

Des campagnes de sensibilisation au succès relatif

Autre fléau pour les agriculteurs : les déchets jetés dans la nature.

La Fédération wallonne de l’Agriculture a déjà mené plusieurs campagnes de sensibilisation via des bâches posées le long des champs. Leur succès est en demi-teinte : " Je constate toujours autant de déchets le long de mes parcelles proches de l’autoroute. Par contre, nous sensibilisons les plus jeunes et ça, c’est une réussite. Nous pouvons espérer que les générations futures seront plus respectueuses" remarque Marianne Streel.

Une brochure pour mieux vivre ensemble

Au-delà des échanges dans les fermes ce week-end, l’Apaq-W met à disposition des visiteurs des "Fermes ouvertes" et sur internet une brochure qui répond à quelques questions polémiques. Elle est éditée par la Celagri, la Cellule d’information agriculture. L’Agence espère de la sorte sensibiliser un maximum de citoyens.

Sur le même sujet

Les fermes pédagogiques, pour découvrir la vie à la ferme

Le top des activités

Nuisances agricoles : dialogue et compréhension au cœur des Journées fermes ouvertes 2022

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous