Regions Luxembourg

Province de Luxembourg : bientôt 7 centres d’hébergement pour les réfugiés ukrainiens, celui de Vielsalm déjà opérationnel

Ouverture de 7 nouveaux centres pour réfugiés ukrainien

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Une nouvelle étape dans l’accueil des réfugiés ukrainiens : en province de Luxembourg, les services du gouverneur Olivier Schmitz ont répertorié 7 centres qui pourraient prochainement ouvrir 343 places pour héberger des familles ukrainiennes.

Il s’agit de l’ancien home de Provedroux à Vielsalm, l’ancien centre pour demandeurs d’asile de Beho (Gouvy), du centre de vacances Le terme à Herbeumont et l’hôtel Le Saint-Hubert, à Saint-Hubert, où des travaux de conformité se terminent. Des travaux sont aussi en cours au centre de vacances Kaléo à Bastogne, au Moulin de Godinval à Remoiville (Vaux-sur-Sûre) et à l’ancienne maison de repos Le Refuge à Marbehan.

Le centre de Vielsalm déjà opérationnel

Un premier centre est déjà opérationnel à Provedroux, dans la commune de Vielsalm. Une première famille est accueillie dans l’ancienne maison de repos de Provedroux, complètement réaménagée, et semble satisfaite. Azmik, 12 ans, règle la télévision avec un éducateur du CPAS, tandis que son père remercie la présidente du CPAS.

Ce centre peut héberger jusqu’à 35 adultes et 10 enfants. L’ancien home de Provedroux est propriété du CPAS de Vielsalm et la commune a décidé de mettre à disposition du personnel d’encadrement depuis le 2 août.

Des conditions pas forcément plus avantageuses

Cela représente un gros changement pour les familles ukrainiennes jusqu’ici logées chez l’habitant. Elie Deblire, bourgmestre de Vielsalm : ce sera plus exigu, ils ne bénéficient que d’une chambre, il va falloir assurer la vie en collectivité… Donc on sait que ça ne va pas répondre aux besoins de toutes ces familles ukrainiennes. On s’attend à les voir chercher d’autres solutions.

L’ouverture de tels centres était néanmoins nécessaire pour soulager les familles d’accueil. La région wallonne finance. Une convention a été signée avec la commune jusqu’à fin janvier prochain.

Soutenir les familles d’accueil et être compris du voisinage

Un toutes-boîtes a été distribué dans le village de Provedroux pour expliquer la démarche. Pour les autres centres d’hébergement, il faut attendre que la Région Wallonne ait finalisé un marché public pour leur encadrement.

" La volonté des autorités régionales ", explique le Gouverneur Olivier Schmitz, " c’est de venir en soutien aux nombreuses familles qui continuent à héberger des réfugiés ukrainiens. Mais dans certaines circonstances, ça devient difficile, soit parce que ce sont les vacances, soit parce que les familles ont moins de disponibilités. Ces nouvelles structures viennent, en quelque sorte, ajouter une solution différente et puis une solution à plus long terme pour des familles de réfugiés qui vont s’installer, apprendre le français, trouver un travail, les enfants aller à l’école, dans l’attente d’un retour ou d’une location privée sur notre territoire ! "

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les familles d’accueil se disent satisfaites d’accueillir des réfugiés ukrainiens

Guerre en Ukraine

Sécheresse : douze communes de la province de Luxembourg passent "en code orange"

Regions

Articles recommandés pour vous