Regions

Province de Namur : huit nouvelles œuvres vont être inaugurées sur les "Sentiers d’Art"

Province de Namur : huit nouvelles œuvres vont être inaugurées sur les "Sentiers d’Art"
28 mai 2022 à 04:02Temps de lecture1 min
Par Valentin Lecocq

Du nouveau sur les "Sentiers d’Art" en Condroz-Famenne. Huit nouvelles œuvres réalisées par treize artistes belges et internationaux seront inaugurées dimanche. Ces sentiers de randonnées, qui exposent déjà 46 œuvres, sillonnent diverses communes de la province de Namur : Ciney, Assesse, Hamois, Gesves, Ohey, Havelange et Somme-Leuze.

"À la base, "Sentiers d’Art" est un projet de "Land art" qui vise à reconnecter les citoyens avec la nature. C’est un mouvement où les artistes créent des œuvres faites à partir de matériaux naturels placés dans la nature, et qui vont évoluer avec le temps et la météo. Au final, elles disparaîtront sans avoir impacté l’endroit où elles ont été placées", explique Maureen Dervaux, responsable du projet "Sentiers d’Art".

Deux grandes nouveautés sont à signaler : l’intégration de la commune d’Assesse dans le projet, avec une nouvelle boucle de 25 km et deux nouvelles œuvres dont un abri artistique, ainsi que la création de trois fresques murales sur les communes de Ciney, Hamois et Havelange.

Les artistes font les dernières finitions

À quelques heures de l’inauguration, les artistes peaufinent leurs réalisations. Marc Averly est un artiste lyonnais. Sa sculpture, intitulé "Flumel" trône à Libois, un petit village de la commune d’Ohey. "C’est une composition en bois de Douglas à base de plateaux découpés : un grand de trois mètres de haut, et d’autres plus petits fixés dans le sol", explique-t-il.

Marc Averly au travail, il réalise les dernières finitions de sa sculpture "Flumel".
Marc Averly au travail, il réalise les dernières finitions de sa sculpture "Flumel". © Valentin Lecocq

Un peu plus loin à Havelange, Jérôme Favre et Charlotte Bonnans, muralistes français, achèvent leur peinture murale haute de six mètres. Très colorée, elle représente un enfant photographiant des coccinelles. Pour eux, travailler dans la nature a une saveur particulière. "C’est la campagne pure et dure. La route nationale est loin. Nous ne sommes pas impactés par le bruit dans notre travail. Il n’y a que les oiseaux, les vaches, le vent", se réjouissent-ils.

Derniers coups de peinture pour Charlotte Bonnans, sur sa fresque intitulée « Sereine contemplation ».
Derniers coups de peinture pour Charlotte Bonnans, sur sa fresque intitulée « Sereine contemplation ». © Valentin Lecocq

Exceptionnellement, tous les artistes des huit nouvelles œuvres seront présents dimanche pour expliquer leur travail. Des balades thématiques seront aussi organisées et permettront ainsi d’aller à la rencontre de l’art et de la nature.

Articles recommandés pour vous