Economie

Proximus augmente encore ses prix, Test Achats dénonce "un coup de canif dans le pouvoir d'achat des ménages"

01 mars 2022 à 09:06 - mise à jour 01 mars 2022 à 12:01Temps de lecture1 min
Par Belga

Proximus augmentera encore ses prix le 1er mai, a annoncé mardi l'entreprise télécom. La société justifie cette nouvelle hausse tarifaire par des frais plus importants pour les salaires et ses équipements technologiques.

Elle avait déjà augmenté les tarifs d'une série de packs en janvier. En mai, ce sont les offres "Flex" et "Epic' ainsi que les packs "Business Flex" qui deviendront plus cher, de l'ordre de 3 à 4 euros par mois, soit des augmentations de plus de 6%.

Proximus justifie cela par l'inflation dans le pays, qui pousse également ses frais salariaux à la hausse et qui a notamment fait augmenter les prix de certains de ses fournisseurs. L'entreprise est aussi occupée à investir dans son réseau.

Il s'agit de la deuxième augmentation tarifaire chez Proximus en 2022

De son côté, Test Achats dénonce un "nouveau coup de canif dans le pouvoir d'achat des ménages". "Il s'agit de la deuxième augmentation tarifaire chez Proximus en 2022, soit sur une période de cinq mois", peste l'association de défense des intérêts des consommateurs, qui dénonce à nouveau un manque de concurrence dans le secteur des télécoms en Belgique.

"Proximus n'est pas le seul opérateur concerné par les hausses de prix: Orange avait déjà augmenté ses prix en janvier, edpnet le fera à parti ce 1er mars, et VOO à partir du 1er avril", illustre Test Achats.

Sur le même sujet

Le pouvoir d'achat des ménages a régressé en 2021, selon Test Achats

Economie

Articles recommandés pour vous